Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110466
CHAPELLE 
l12h 
des paroisses, aux cditzules zinnexes aux grandes eglises cathedralcs, 
conventuelles ou paroissiales, et contenant un autel et meme la cuve 
baptismale; aux oratoires eleves dans l'enceinte des cimetieres, sur un 
emplacement sanctilie par un miracle ou par la prcsence d'un saint. 
Nous diviserons donc cet article: l" en (rhapelles (saintes); 20 chapelles 
ou oratoires de chateaujr, (Fcveches; 3" isole-es, des irlorts, votives; 
la" annexes d'eglises ; 5" chapelles faisant partie des eglises et renferme-es 
dans leur perimetrc. 
CHAPELLES (SAINTES).  Des les premiers siecles du christianisme, on 
avait cleve un grand nombre (Foratoires sur les emplacements temoiils 
du martyre des saints. Ces oratoires se composaient le plus souvent d'une 
crypte avec petite eglise au-dessus. a Lorsque les saincts Denis, ttustic, 
u et Eleuthere souffrirent le martyre, dit Dubreul 1, une bonneldame chre- 
u tienne, nommee Catulle, demeuroit en un village, que l'on surnommoit 
a de son nom : laquelle ensevelit et enterra les corps des susnommes mar- 
a tyrs en une petite chapelle (au bas de la butte Montmartre), jusques en 
a laquelle (par grand miracle) sainct Denys avoit apporte sa teste entre 
a ses bras, apres que l'on la luy eust tranchce; laquelle (chapelle) fut 
a rehastic du tems de saincte Geneviefsfe.... Cette chapelle est double , 
u scavoir la plus petite qui est presque dans terre, et l'autre plus grande 
a qui est erigee au-clessus d'icelle. Mais au dessoubs de tout ce bastiment 
u il y avoit encore une chapelle ou cave souterraine, qui toutefois a 
u demeure incogneüe a nos peres jusques en l'an 4611.... u 
Cette disposition de chapelle double en hauteur demeure traditionnelle 
pendant les premiers siecles du moyen age. Nous la voyons conservee 
encore dans la celehre sainte Chapelle du Palais batie par saint Louis ä 
Paris; mais ce n'etait pas avec l'intention de consacrer la chapelle infe- 
rieure au clepot des reliques. Au contraire, a Paris, c'est. dans la chapelle 
haute que la couronne d'epines, les morceaux de la vraie croix et les 
saintes reliques recueillies par Louis IX furent deposes; la chapelle basse 
etait resersfee [aux familiers du Palais et au public; elle servit aussi de 
sepnlture aux chanoines. De toutes les chapelles laalatines qui existaient 
en France, celle de Paris est aujourd'hui la plus complete et l'une des plus 
anciennes. Elle fut commencee en 12112 01112145, et terminec en 12117, sur 
l'emplacement de deux oratoires, l'un bäti en 11511 en l'honneur de Notre- 
Dame, l'autre bati en 1160 sous le titre de Saint-Nicolas. Jerome Morandz 
pretend que c'est pour rappeler ces deux fondations que la sainte Chapelle 
actuelle est double. Nous voyons 1a plutot l'influence de traditions ante- 
rieures, comme nous l'avons dit, et surtout une neeessitc commandee par 
la disposition meme du Palais. Ainsi, la chapelle haute communiquait de 
a Clzartrfrum regiarunz, ut vouant, thesaurus, in sacra Capella Parisiensi etiamnunl 
a usservatur. n (lbiah) 
1 Dubreul, liv. lV, p. 1152, cidit. de 1612. 
2 HzIs-t. de la swzinte Chapelle roy, par Järäme lklorand, chanoine. Paris, 1790.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.