Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110439
1121 
CHANTIER 
le soin, autant que faire se pouvait, de placer a l'angle des batiments, et de 
mettre, par ce moyen, en communication avec une tourelle qui servait 
de boudoir ou de cabinet de retraite. La disposition que nous indiquons ici 
se retrouve frequemment, aquelques details pres, dans les chateaux des 
xirgxiv" etxve siecles. En A,est le lit; en B, la ruelle, avec sa chaire C et 
ses carreaux D; en E, le dressoir; en F, des bancs fixes, bahuts destines 
a contenir la garderobe; en G, la eheminee, avec sa petite fenetre H et sa 
tablette I; en K, les portes; en L, la tourelle; en M, la petite table, avec son 
banc a dossier N; en 0, des escabeaux mobiles; en X, une armoire (lestinee 
au linge et aux objets de toilette. Les femmes recevaient souvent le matin 
ou le soir couchees, et alors ce ifetaient que les intimes, les membres de 
la famille qui etaicnt admis dans la ruelle. Le jour, on recevait les visites 
sur le laanc a plusieurs places pose pres dc la chemince : les hommes se te- 
naient sur les escabeaux ou carreaux; les gens qu'on faisait attendre ou les 
inferieurs s'asseyaient pres de Fentree sur les bancs bahuts. Les femmes 
de haut rang tendaient leurs chambres en noirpendantles quinze premiers 
jours de grand deuil et restaient couchees, les contrevents fermes. Pendant 
leurs couches, les chambres etaient richement decorees, mais egalement 
fermees et eclairees aux flambeaux l. Les epoux, meme dans les classes 
elevees, n'avaient habituellement qu'une chambre ; cliezles bourgeois, les 
enfants couehaient, pendant leurs premiers ans, dans des berceaux qu'on 
plaeait tout a cote du lit dans la ruelle. Aussi ne trouve-t-on qu'un petit 
nombre de chambres dans des maisons, meme vastes, souvent une seule; 
les familiers couchaient dans des galetas. Quand on recevait un parent ou 
un etranger auquel on voulait faire honneur, les rnaitres, dans la bour- 
geoisie comme chez les paysans, abandonnaient leur chambre et allaient 
coucher dans la salle, (fest-a-dire dans la grande piece qui servait a la fois 
de salon, de lieu de reunion et de salle a manger; ou bien, ce qui arrivait. 
souvent, on dressait un lit dans la chambre des maitres, et maitres et. 
(ftrangers couchaient dans la meme chambre. (V oy. Horst, MAISON.) 
CHANCEL, s. m. (cancel, clzainglo). Enceinte, cläture : le clzavncel du 
choeur, pour 1a clüture du choeur d'une äglise; {employait aussi comme 
balustrade. 
CHANFREIN, s. m. Aräte abattue suivant un angle de [L5 degräs. Dans 
l'architecture du moyen äge, surtout ä dater de Füpoque ogivale, les 
arütes ä la portäe de la main, au lieu düätre laissäes 51 angle droit, sont 
souvent abattues. Les chanfreins sont trias-fräquemnient appliquäs ä la 
charpente et 51 la menuiserie de cette äpoque. (17051. BISEAU, CHARPENTE, 
MENUISERIE.) 
CHANTIER, s. m. Place: vague, espace däcouvert sur lequel on dripose 
les matäriaux qui doivent servir ä 1a construction d'un odifice (voy. CON- 
la cour, xve sibclc. 
les Honneurs de 
Alifänor de Poictiers,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.