Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106544
AUTEL 
tiques, a ces lois, et il faut les distinguer des couvertures ou nappes rouges, 
grises et noires, dont parle Feveque de Mende dans son troisieme chapitre, 
cite plus haut. En changeant la couleur des vietements ecclesizistiques 
suivant les diffcrents temps de Fannee, le cierge changeait egalement, 
comme cela se pratique encore aujourd'hui, la couleur des parements 
d'autels, lorsque ces parements etaient faits d'etoffcs. Il en etait de memc 
des voiles et courtines entourantles autels, ces tentures etaient variables. 
Nous ajouterons, au sujet des voiles et courtines, qu'ils nktaient pas 
uniformcment disposes pendant le moyen tige autour des autels. a Outre 
a qu'aujourd'hui, dit Tlfhiers (chap. xixll, il y a peu de ciboiresail-desstis 
a des autels, hors Fltalie, il n'y a point (Yautels qui ziient des voiles ou 
u rideaux tout autour. La verite est qu'en plusieurs anciennes eglises, 
a tant seeulieres que regulieres, les principaux autels ont des voiles au 
a cote droit et au cote gauche; mais ils n'en ont ni au devant, niau der- 
u rierc, parce qu'au tierriere il y a des retables, des tableaux ou des images 
a en relief, et que le devant est entierement ouvert, si ce n'est qu'en 
a carcme on y met ces voiles dont parlent Beleth 2, Durand 3, et les Uz de 
a Citeauxl. En d'autres eglises, les autels n'ont point du tout de voiles, 
a quoiqu'il yait apparence qu'ils en ont eu autrefois, ou au moins a droite 
(i et a gauche, ce qui se reconnu?! par les pilaslres ou colonnes de (fois ou 
a de cuivre que l'on y voit encore a present. Enfin, il y aune iniinite 
a d'autels qui non-seulement n'ont point du tout de voiles, mais qui ne 
a paraissent pas meine en avoir eu autrefois, n'ayant aucun vestige de 
a pilastres ou colonnes. Il y en avoit cepenclantautotir des anciens autels, 
a dans les eglises d'0rient, comme dans celles d'Oecident, et on les y 
a tenoit deplies et etendus (fermes) au moins pendant la consecration et 
a j usquTiVelevation de la sainte hostie, afin de procurer plus de vieneratiou 
a aux divins mysteres. n Apres une dissertation etendue sur l'usage des 
voiles poses au devant des autels grecs, Thiers termine son chapitre en 
disant: riA Pegard des eglises d'Oceident, nous avons despreuves de reste 
u comme les autels y etoient entoureside voiles attaches aux eiboires, a 
a leurs arcades, ou aux colonnes qui les soutenoient. Il ne faut que lire 
a. les vies des papes ecrites par Anastase le Bibliothecaire pour en etrc 
a convaincu, etsurtout celles de Serge I", de Gregoire lII, de Zacharie, 
a d'Adrien l", de Leori III, de Pascal I", de Gregoire IV, de Serge II, de 
a Leon IV, de Nicolas I" ; on y verra que ces souverains pontifes ont fait 
a faire en diverses eglises de Home, les uns vingt-cinq, les autres huit, et 
u la plupart quatre voiles düätoifes precieuses pour etre tendus autour des 
a autels, pour etre suspendus aux ciboires des autels, pour Otre attaches 
a aux arcades des ciboires autour des  le Bibliothcctiire, 
1 Thiers äcrivait ceci en 1688. 
2 [n emplicat. divin. officz, cap. Lxxxv. 
3 Rationnlc, lih. I, cap. m. 
4 Cap. xv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.