Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110287
CHAIRE 
1106 
ment extärieur, les pierres Gmorceau de pilastre sans liaisons; ainsi de 
suite de la base au sommet du mur. 
Dans les constructions militaires de Normandie qui datent des x11" et 
xn1' siäcles, on rencontre des chaines de pierre destinäes 51 renforcer des 
angles obtus, lorsque les murs sont bätis de moellons. Le donjon de la 
Rochc-Guyon en präsento un exemple remarquable (voy. DONJON). 
CHAIRE A rmicmsa, s. f. (pupitre). Sorte de petite tribune elevee au- 
dessus du sol des eglises, des cloitres ou des refectoires de monastcres, 
destinec a recevoir un lecteur ou predicateur. Dans les eglises primitives, 
il n'y avait pas, a proprement parler, de chaires a precher, mais cieux 
ambons ou pupitres places des deux cotes du choeur pour lire Pepitre et 
Fevangile aux fideles. On voit encore cette disposition conservee dans la 
petite basilique de Saint-Clement a Rome et dans celle de Saint-Laurent 
hors des murs. Des le xue sicele, cependant, il paraitrait qu'outre les 
ambons destines a la lecture de Pepitre et de Fevangile, on avait aussi 
parfois, dans Feglise, un pupitre destine a la predication. 
Guillaume Durand, dans son Rational, s'exprime ainsi a Fegard du 
pupitre ' : a Le pupitre place dans Feglise, c'est la vie des hommes par- 
a faits, et on l'appelle ainsi pour signifier en quelque sorte un pupitre 
a publie ou place dans un lieu publie et expose aux regards de tous. En 
a effet, nous lisons ces mots dans les Paralipomenes : u Salomon fit une 
u tribune d'airain, la placa au milieu du temple, et, se tenant debout 
a dessus et etendant la main, il parlait au peuple de Dieu. D Esdras fit 
(r aussi un clegre de bois polir y parler, et lorsqu'il y montait, il etait elevc 
a au-dessus de tout le peuple.... On donne encore a ce pupitre le nom 
a düznalogiwfi, parce qu'on y lit et qu'on y annonce la parole de Dieu.... 
a On l'appelle aussi ambon, de anzbiendo, entourant, parce qu'il entoure 
a comme d'une ceinture celui qui y monte. n 
Mais le plus souvent detait sur une estrade mobile que se tenait le pre- 
dicateur, lorsqu'une circonstance voulait que l'on exhortät les fideles 
reunis dans une eglise ou dans le preau d'un cloitre. 
Les eglises italiennes ont conserve des chaires a precher d'une epoque  
assez ancienne, des xme et Xlvc siecles; elles sont de pierre, ou plutot 
de marbre ou de bronze. Celle (le la cathedrale de Sienne, qui date du 
XIlIe siecle 2, est fort belle; elle est portee sur des colonnes posees sur des 
lions, etson garde-corps est orne de bas-reliefs representaint la Nativite. A 
Saint-Marc de Venise, les ambons places a droite et a gauche du jube 
affectent la forme de chaires a precher et sont composes de marbres 
precieux, de porphyre et de jaspe. On voit egalement dans Feglise San- 
l Rational, ou Manuel des divins Offices, par Guillaume Durand, dväquc de Mendc 
(X1110 siizcle), chap. I", ä xxx111. Trad. Barthälemy. 
2 L'escalier est du me sibcle. Cette chaire est placäe dans le choeur et non dans 
la nef.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.