Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110262
[ CHAINE 1  14011  
re3u11iesäleurs extrcärnitäs par des boucles et. des clavettes, ainsi que 
Vindiqnv la figure 8 f. On tendait la chaine fortement en frappant sur les 
 Ah 4;, 
  xmmxmmxw 
clavettes, comme on le fait aujourd'hui pour les chainages dont les bouts 
sont assemhlägä trait de Jupiter.  
CHAINE, s. f. Pendantle moyen age etjusque vers le commencement du 
xvue siecle, il etait d'usage de placer aux angles des rues, aux portes des 
villes et des faubourgs. ä Fentree des ponts, des chaines qu'on tendait 
la nuit, ou lorsqu'on craignait quelque surprise. Ces chaines, fort lourdes, 
etaient scellees d'un bout a un gros anneau fixe, et de l'autre venaient 
s'accrocher a un crochet? ou a une barre de fer, sorte de verrou garni 
d'un moraillon entrant dans une serrure que l'on fermait a clef pour 
empecher les premiers venus de detendre la chaine. Lorsqueles chaines 
etaient tendues dans une ville, il_devenait impossible a de la cavalerie de 
circuler; les pietons memes se trouvaient ainsi arretes a chaque pas 3. 
Dans les rues, les maisons permettaient de sceller les chaines a leurs 
parois; mais sur les routes, a Fentree des ponts ou des faubourgs, en 
dehors des portes et passages, les chaines etaient attachees a des poteaux 
de bois avec contre-fiches. Ces supports etaient designes sous le nom 
(Veslaqztes. En temps de paix, les portes des villes restaient souvent 
ouvertes la nuit, et l'on se contentait de tendre les chaines, attachees a 
Vexterieur, d'une tour a l'autre. On voit encore, a la porte Narhonuaise 
de Carcassonne, la place de la chaine: elle etaitscellee d'un bout ala paroi 
do l'une des tours; l'autre bout etait introduit, par un trou pratique a cet 
1 Ce detail est copie sur le grand chainage qui fut place, ä la fin du xve siecle, sur 
le sol du triforium de la euthedrale d'Amiens, pour arräter le bouclemcnt des quatre 
piles de la crcisee, fatiguees parla charge de la tour centrale, avant l'incendie de cette 
tour. 
2 On voit encore un de ces grands crochets ä l'angle du mur sud de la cathedrale 
zVAmiens, pres de la fagude. 
3 a Deniers payez pour la coutence des kaisnes que on a fait en aucunes rues. n 
(Compte de recette et depense de Valenciennes, annee M161.) Les chaines nouvellement 
faites, sans compter les anciennes, etaient au nombre de quatre-vingt-treize.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.