Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110133
- 391 m l UATHEDRALE 1 
lrztpper les imaginations par la representation du jugenlent dernier, de 
la recompense des bons et de la punition des mechants. Gomme episodes 
de ce grand poeme, la parabole des vierges sages, celle de l'enfant pro- 
digue, quelquefois des scenes tirees de l'Ancien 'l'eslament, la tentation et 
la chute dÄÄdam, la mort d'Abcl, le deluge, l'histoire de Joseph, de Job, 
celle de David, les principaux exemples de la faiblesse, de la resignation 
ou du courage humain, de la vengeance (livine; pins ces figures energiques 
des Vertus et des Vices jaersonnilies; puis, enfin, l'ordre naturel, les 
saisons, les elements, les travaux de l'agriculture, les sciences et les arts. 
L'iconographie de la cathedrale, a Fexterieur, embrassait donc toute la 
creation. 
Dans Veglise, lastatuaire etait remplacee par les peintures des verrieresi 
sur ces splendides tzipisseries, on retrouvait, dans le cbuzur, la passion de 
Jesus-Christ, les apotres, les evangelistes et les prophetes, les rois de Juda; 
dans la nef, les saints eveques. Les fenetres basses retraqaient aux yeux 
les legendes des saints, des paraboles, lltpoczilypse, des scenes du juge- 
ment dernier; celle de la chapelle du chevet consacree a la Vierge, son 
histoire, ses legendcs, l'arbre de Jesse, les propheties, les sihylles. Le 
pavage venait a son tour ajouter a la decoration en entrant dans le concert 
universel. Au centre de la nefetait incruste un labyrinthe (voyez ce mot), 
ligure symbolique, probablement, des obstacles que rencontre le chretien 
et de la patience dont il doit etre arme; (t'est au centre de ce labyrinthe 
que les noms et les portraits des maitres des oeuvres etaient traces, 
comme pour indiqucx- qu'ils avaient eu, les premiers, Si traverser de 
longues epreuves avant d'achever leur ouvrage. Sur les dallages des 
cathedrales, on voyait aussi, graves, des zodiaqucs  des scenes de 
YAncien Testament 2, des bestiaires 1'. Si nous ajoutons a ces decorations 
tenant au monument les tapisseries et les voiles qui entouraient les 
sanctuaires, les jubes enrichis de Hnes sculptures, les peintures logen- 
daires des chapelles, les autels de marbre, de bronze ou de vermeil, les 
stalles, les chasses, les grilles admirablement travaille-es, les lampes d'ar- 
gent et les couronnes de lumieres suspendues aux voütes, les armoires 
peintes ou revetues de lames d'or renfermant les tresors, les statues de 
metal ou de cire, les tombeaux, les clüturcs de choeur couvertes de bas- 
reliefs, les figures votives adossees aux piliers, nous pourrons avoir une 
idee de ce qu'etait la cathedrale au Xllle siecle, un jour de grande cere- 
inonie, lorsque les cloches de ses sept tours etaient en branle, lorsqulm 
roi y etait recu par lkvequo et le chapitre, suivant l'usage, aussitot son 
zirrivee dans une ville. 
Depouillees aujourd'hui, mutilees par le temps et la main des hommes, 
nieconnues pendant plusieurs siecles par les successeurs de ceux qui les 
1 Cuuterbury. 
2 Saiut-Omer. 
3 Gcnisvc, Cuntcrburj"
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.