Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110070
 385  l CNIIIEDHALE ] 
m usique etfarchiteeture gils s'expliquent l'un par l'autre; ils ne procedent 
ni l'un ni l'autre de l'imitation de la nature : ils creent. Pour creer, il faut 
calculer, prevoir, construire. Le musicien qui seul, sans instruments, 
sans articuler un son, entend, la plume a la main et le papier regle devant 
lui, la composition harmonique laplus eompliquee, qui calcule et combine 
felfet des sons simultanes; l'architecte qui, a l'aide d'un compas et d'un 
crayon, trace des projections sur sa planchette, et voit, dans ces traces 
geometriques et dans des chiffres, tout un monument, lesjeffets des pleins 
et des vides, de la lumiere et des ombres; qui prevoit, sans avoir besoin 
de les peindre, les mille moyens (Felever ce qu'il concoit; tous deux, 
musicien et architecte, sont bien forces de soumettre l'inspiration au 
calcul. Les peuples primitifs trouvent tous des melodies : c'est la creation 
d'instinct, Fepanehement exterieur par les sons d'un sentiment; mais 
511101110, civilisation moderne seule appartient l'harmonie : c'est la creation 
voulue, premeditee, calculee, raisonnee de l'homme qui est tourmente 
par Feternel e Pourquoi "2 n ; qui cherche, travaille,et veut, en produisant 
un effet, en obtenant un resultat, que son labeur paraisse, qu'on apprecie 
les efforts de sa raison et la science qu'il lui a fallu deployer pour creer"  
Vanite  soit; mais plus l'homme mordra aux fruits de l'arbre de la 
science, plus sa vanite croitra. Peut-etre (nous souhaitons nous tromper) 
le jour n'est-il pas eloigne on l'amour de l'art sera remplace parla vanite 
de l'art. 
L'architecture grecque est une melodie rhythmee ; Inais ce n'est qu'une 
melodie, admirable, nous en tombons d'accord. Enlevez d'une melodie 
un membre, ce qui restera n'en sera pas moins un fragment de melodie; 
enlevez un membre d'un temple grec, ce sera toujours un ordre que vous 
laourrez appliquera un palais, a une maison, a un tombeau. D'un morceau 
(l'harmonie, d'une symphonie, retirez une partie, il ne reste rien, puisque 
l'harmonie n'esttelle que par la simultaneite des sons. 
De meme, dans un edifice ogival, toutes les parties se tiennent: elles 
n'ont adopte certaines formes que par suite d'un accord d'ensemble. La 
lecture de ce Dictionnaire le prouverait; nous ne pouvons nous occuper 
d'un detail de l'architecture ogivale, et expliquer sa fonction, qu'en indi- 
quant sa place, les circonstances qui ont impose sa forme, sa raison d'etre, 
independamment du goüt de l'artiste ou du style dominant. Le meme 
souffle moderne qui faisait substituer l'harmonie a la melodie dans la 
musique faisait, au X119 sieele, remplacer, dans l'architecture, les tra- 
ditions plus ou moins corrompues de l'art antique par une succession 
de combinaisons soumises a un principe absolu. Les cathedrales sont 
le pretnier et le plus grand effort du genie moderne applique a l'archi- 
tecture, elles äelevent au centre d'un ordre d'idees oppose a l'ordre 
antique. Et pendant qu'on les construisait, les etudes de la philosophie 
grecque, du droit romain, de l'administration romaine, etaient en grande 
laveur. 
Au X112 siecle, l'esprit moderne prita Vantiquite certains principes eter- 
II.  [t9
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.