Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1110022
CATHEDRALE 
380 
reconstruit leurs cathedrales pendant [les xne, xiu" et xiv" siecles; ceux 
dont läruvre de reconstruction n'avait ete commencee que tardivement 
ne purent, la plupart, la terminer. Les guerres qui, pendant la (lerniere 
moitie du xrv" siecle et le commencement du xve, ensanglanierent le 
sol franeais, ne "permirent pas de continuer ces monuments tardifs. Ce 
fut seulement a la fin du xve siecle et au commencement du XYl" que 
l'on reprit les travaux. Alors, comme nous l'avons dit en decrivant quel- 
ques-uns de ces grands editices, on lit de nouveaux efforts: 51 'l'rojfes, a 
Auxerre, a l'ours, a lilvreux, a llouen, a Beauvais, a). Limoges, a Bourges, 
a Nevers, etc, les evcques et les chapitres consaererent des sommes 
eonsiderables a parfaire des monuments que le refroidissement du zele 
des populations et les guerres avaient laisses incomplets. Quelques Cathe- 
drales, en bien petit nombre, furent eommencees a cette epoque. 
Le xve siecle vit fonder la cathedrale de Nantes, celle d'Auch, de 
Montpcllier, de Rhodez, de Viviers; les guerres religieuses du xvusierle 
tirent de nouveau suspendre les travaux. 
Nous ne devons pas quitter ce sujet sans parler dela cathedrale dltlby, 
monument exceptionnel, tant a cause du principe de sa construction, et 
de ses dispositions particulieres que par la nature _des materiziux em- 
ployes, la brique. 
Nous donnons (fig. 50) le plan de la cathedralc dlftlby 1. Deja nous avons 
parle de deux cathetlrales du midi de la France qui pouvaient, au besoin, 
servir de forteresses: Narbonne et Beziers; ce parti est plus franchement 
accuse encore dans Feglise Sainte-Cecile d'Albjf. La tour occidentale est 
un veritable donjon, sans ouvertures exterieurcs a rez-tle-chaussee. Du 
cote meridional, une porte fortitiee se reliant a une enceinte defen- 
dait Fentree, qui longeait le flanc de la calhedrale, et s'elevait au niveau 
du sol interieuif au moyen d'un large emmarchement. Du cote du nord, 
des sacristies fortifiees reliaient la cathedrale a Yarcheveche, fort bien 
(lefendu par (Vepaisses murailles et un magnilicjue donjon "l. 
 Sainte-Cecile (l'Alb_v, commentree vers le milieu dirxlv" sieele, n'est 
qu'une salle immense terminee par une abside eteomjuletement entouree 
de chapelles, polygonales au chevet, carrees dans la net". Ces chapelles sont 
prises entre les contre-forts qui (foutre-butent la grande voüte; a deux 
otages, ces chapelles communiquent toutes entre elles au premier etage 
par des portes percees dans les contre-forts, et forment ainsi une galerie. 
Ces chapelles du rez-de-chaussee sont, les unes voütees en berceau ogival, 
les autres en arcs d'ogive, irregulierement, ainsi que l'indique le plan. 
Les voütes du premier otage des chapelles sont toutes en arcs (Fogive. 
Les contre-forts, ou separation des chapelles, au-dessus du soubassement 
continu, se degagent en "tourelles flanquantes dont la section horizontale 
donne un arc de cercle dont 1a fleche est. courte. Des fenetres etroites et 
A Pdchellc de 012001 pour mätrc. 
C01: arclwvävhä ätait originnirelnent le pal: 
(les comtes 
dr- Tonlousn.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.