Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109821
CATHEDRALE 
360 
retrouvons {1 Westmiuster, a Lincoln, a Salisbury, 51 Ely, en Angleterre; 
et cependant, comme disposition de plan, la cathedrale de Bayeux se 
rapproche plus des cathedrales franeaises du X1110 siecle, au moins dans 
sa partie orientale, que des cathedrziles anglaises. C'est qu'au x111' siecle, 
si la Normandie possedait son style d'architecture propre, elle subissait 
alors l'influence des edifices du domaine royal. 
La cathedrale de Dol seule, en Bretagne, parait s'etre affranchie com- 
pletement de l'empire qdexercaient, sur tout le territoire occidental d11 
continent, les dispositions de plan adoptees, a la fin du regne de Philippe- 
Auguste, dans la construction des cathedrales. La cathedrale de Dol est 
terminee, a l'orient, par un mur carre, dans lequel s'ouvre un immense 
fenestrage, comme les cathedrales d'Ely et de Lincoln. 
La cathedralc de Goutances, fondee en 1030 et terminee en 1083, soit 
qu'elle menacat ruine comme la plupart des grandes eglises du Nord 
de cette epoque, soit qu'elle parut insuffisante, soit enfin que le dioccse 
de Coutances, nouvellement reuni a la couronne de France, voulüt en- 
trer dans le grand mouvement qui alors faisait reconstruire toutes les 
cathedrales au nord de la Loire; la cathedrale de Coutances, disons-nous, 
fut completement reeditiee des les prernieres annees du X1110 siecle. Le 
choeur, avec ses chapelles rayonnantes, qui rappellent celles du choeur 
de la cathedrzile de Chartres, parait avoir ete fonde vers la fin du regne 
de Philippe-Auguste. Les constructions de la nef durent suivre presque 
immediatement celles du sanctuaire; mais il est probable que les trans- 
septs furent eleves sur les anciennes fondations romanes du x1" siecle, et 
que meme les enormes piliers de la croisec ne font, comme a Bayeux, 
qu'envelopper un noyau de construction romane. 
En effet, si nous examinons le plan (fig. 38) de cette partie de Yedifice, 
nous y trouvons une sorte de gene dans l'ensemble des dispositions, et la 
trace encore bien marquee des chapelles normandes des croisillons. Quelle 
que fut la charge que le maitre de l'oeuvre voulait faire porter aux quatre 
piliers de la eroisee (charge e'norme,.il est vrai), il nous parait difficile 
d'admettre qu'en plein XIIIÜ siecle, s'il n'eut pas etc commande par des 
Substructions anterieures, il ne se fut pas tire avec plus d'adresse de cette 
partieimportante de son projet. Quoi qu'il en soit, il ne reste plus de traces 
visibles de constructions romanes dans la cathedrale de Coutanees : c'est 
un edifice entierement de style ogival pur; la chapelle de la Vierge, a 
Peäztremite de l'abside, et les chapelles de la nef, furent seules ajoutees 
apres coup, au XIVe siecle  La faeade occidentale est surmontee de deux 
clochers avec fleches de pierre, sous lesquels, outre les trois portes princi- 
1 Les chapelles de la nef presentent une disposition si belle et si rare, que nous avons 
cru devoir les donner sur cc plan, bien qu'elles denaturent les dispositions primitives. 
Ces chapelles sont mises en communication les unes avec les autres, 51 une hauteur de 
3 mätres environ, par des claires-voies ou meneaux sans vitraux : c'est comme un col- 
Interal qui serait (livisä par (les cloisons transversales peu clevccs.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.