Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106493
 27  [ AUTEL ] 
l: Chauve et la croix d'or donnee par Yabbe Suger  Le tableau de van 
{Älck est execute avec une Iinesse et une exactitude si remarquables, que 
10n distingue parfaitement jusqu'aux moindres Lletails du retable et du 
reliquaire. Les caracteres particuliers aux styles diiferents sont observes 
avec une scrupuleuse fidelite. On voit que le retable appartient au 
lXe siecle; les colonnes, les anges et le reliquaire, a la lin du xin" siecle. 
D. Doublet donne, dans le chapitre XLV de ses Antiquifff; de l'abbaye de 
Saznt-Denis, une description minutieuse du retable d'or de cet autel, qui 
se rapporte enticrement au tableau de van Eyck; il mentionne la qualite 
0h10 nombre des pierres preeieuses, des perles, leur position, les acces- 
soires qui accompagnent les personnages. 
 (iuillaume Durand semble admettre que tous les autels de son temps 
etaient entoures de voiles et courtines, et en effet les exemples donnes par 
168 descriptions ou les representations peintes ou dessinees (car malheu- 
reusement de tous ces monuments pas un seul ne reste debout) viennent 
ÜPPUyer son texte. Du temps de Mauleon (1718), il existait encore un certain 
nombre d'autels ayant conserve leur ancienne disposition. Cet auteur cite 
Celui de Saint-Seine, de l'ordre de Saint-Benoitgm Le grand autel est sans 
retable. Il y a seulement un gradin et six chandeliers dessus. Au-dessus est 
Un crucifix haut de plus de huit pieds, au-dessous duquel est la suspension 
du saint sacrement dans le ciboire; et aux deux cotes de l'autel il y a 
quatre colonnes de cuivre, et quatre anges de cuivre avec des chandeliers 
0L des cierges et de grands rideauxn) A Saint-Etienne de Sens (la cathe- 
drale), rneme disposition. A la cathedrale de Ghartres, a le grand autel 
est fort large; il n'y a point de balustrades, mais seulement des colonnes de 
Cuivre et des anges au-dessus autour du sanctuaire. Le parementestattache 
aux nappes, un demi-pied sur l'autel; la frange du parement est tout au 
haut sur le bord de la table. Au-dessus de l'autel il y a seulement un pare- 
ment au retable, etau-dessus est une image de la sainte Vierge d'argent 
dore. Par (lerriere est une verge de cuivre, et au haut un crucitix d'or de la 
grandeur d'un pied et demi, au pied duquel est une autre verge de cuivre 
qui avance environ d'un pied ou d'un pied et demi sur l'autel, au bout de 
laquelle cstla suspension du saint ciboire, selon le second concile deTours, 
Sub fitulo crucis corpus Domini compo-natur. n A Saint-Ouen de Rouen, 
(f le grand autel est simple, separe de la muraille, avec des rideaux aux 
Cotes, une balustrade de bois, quatre piliers et quatre anges dessus,comme 
51 celui de Feglise cathedrale. Au-dessus du retable est la suspension du 
Saint ciboire (au pied de la croix), et les images de saint Pierre et de saint 
Paul, premiers patrons, entre deux ou trois cierges de chaque cote. Il y a 
trois lampes ou bassins devant le grand autel, avec trois cierges, comme a 
1 On peut encore voir une reprdsentnlion de cette croix chus le trdsor de Saint-Denis, 
{rravmi dans l'ouvrage de D. Fblihien; quant au rcliqunirc de vcrlncil, les hugucnnts Sjüll 
    
2 Saint-Seine, prbs de Dijon. (Vnylngrav liiurgiqures rln France, p. 157.)
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.