Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109769
[ GATHEDRALE ]  3511  
les details, le systeme de construction et FOFIIOIIICHHIIÄOII se rapprochent 
de Fecole de Reims. C'est la un mouvement exceptionnel, sorte de lien 
entre deux styles fort differents, mais qui se reduit a un seul exemple. 
Ne pouvant nous occuper des admirables cathedrales de Cambrai et 
d'Arras1, detruites aujourd'hui, et qui auraient pu nous fournir des 
renseignements precieux sur la fusion de ltecole rhenane avec Pecole 
franeaise, nous ferons un detotir vers les provinces du Nord-Ouest et de 
l'0uest. 
Dans le Nord, les voutes avaient paru tardivement; les grandes eglises 
du centre de la France, des provinces de l'Est et de l'Ouest, ctaient deja 
voütees au XF siecle, quand on couvrait encore les nefs principales des 
eglises par des charpentes apparentesidans une partie de la Picardie et de 
la Champagne, dans la Normandie, le Maine et la Bretagne. 
Pendant le xne siecle, la Normandie etle Maine ifetaient pas reunis au 
domaine royal; et, quoique les dues de Normandie tinssent leur province 
en fief de la couronne, chacun sait combienils reconnaissaient peu, de fait, 
la suzerainetc des rois de France. Ce qui reste des cathedrales normandes 
du x1" au xue siecle, en Angleterre et sur le continent, donnelieu de sup- 
poser que ces monuments, dont le plan se rapprochait beaucoup de la 
basilique romaine, etaient en grande partie couverts par des lambris; les 
voütes uapparaissaient que sur les bas cotes et les sanctuaires. L'ancienne 
cathedrale du Mans fut construite d'aprcs ce principe au commencement 
du x18 siecle. Nous en donnons le plan (fig. 311)? Les bas cotes A etaient 
fermes par des voütes d'arete romaines, les absides par des culs-de-four, 
les transsepts B et la nef (1 par des charpentes lainbrissees. Sur les qualre 
piles de la croisee, dans les eglises normandes, s'clevait toujours une 
haute tour portee sur quatre zircs-doubleaux. Au Mans, la laqade occi- 
dentale existe encore, ainsi que les murs lateraux et la base du pignon 
du transsept nord. On apercoit l'amorce des absidioles E. 
La cathedrale de Peterborough en Angleterre, d'une date plus recentc, 
mais qui cependant, sur presque toute son etendue, est anterieure au 
X112 siecle, presen te encore une disposition analogue a celle-ci. 
Pendant le X118 siecle, vers Pepoque oü l'on construisit les eglises de 
l'abbaye de Saint-Denis et de Notre-Dame de Noyou, la nef romane de la 
cathedrale du Mans fut remaniee; on reprit les piles et les parties supe- 
rieures de la nef, qui fut alors voütee ainsi que les transsepts. Ces voütes 
1 La belle cathedrale dUh-ras ne fut (le-truite que depuis la revolutioix de 1792; elle 
evistait encore au couunencenlent du siecle. Celle de Cambrai etait peut-etre Pieuvre de 
Villard (le Honnecourt, ce Irlaitre dont nous avons parle plusieurs fois, l'ami de Robert de 
Goncy. Vienne possede un inodele de cette cuthexlrale ilependant d'un plan en relief 
enleve, en 1815, du musee des Invalides par les generauv autrichiens. 
2 Ce plan est a Hehelle de 0"',00l pour nletre. Il est entendu que nous n'avons eu, 
pour le trace de l'abside principale, que des donne-es fort vagues. Mais nous presentons 
ce plan comme un type plutüt que connue un edilice particulier.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.