Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109734
 351  f CATUEDHALE ] 
qui devaient, comme a Ganterbnry, porter sur des culs-de-lampe saillants 
entre les deux chapiteaux.  
A la fin de ce siecle, on pratiqua des chapelles entrelcs contre-forts de 
la nef. Cette malheureuse operation, que subirent toutes nos cathedrales 
francaises, sauf celles de Reims et de Ghartres, eut pour resultat d'affaiblir 
les points d'appui exterieurs et de rendre Fecoulement des eaux difficile. 
Vers 1260, la tour sud de la facade s'ecroula sur la belle salle synodale batie 
vers 12110, en G ; cette tour fut remontee a la fin du X1119 siecle et achevee 
seulement au XVle siecle. La tour du nord, elevee vers la fin du X110 sicclc, 
n'etait terininee que par un beffroi de bois, recouvert de plomb, monte 
vers le commencement du XVIC siecle 1. A la meme epoque, le pignon sud 
du transsept, commence au X1110 siecle, fut repris dans toute sa partie su pe- 
rieure, celui du nord completement eleve ;car jusqu'alors la cathedrale 
ne possedait pas de transsept; enfin, deux chapelles de forme irregulierc 
vinrent sfaccoler, a la fin du Xvle et au XVIle siecle, contre les flancs du 
collateral de l'abside. Une salle du tresor et des sacristies, qui commu- 
niquent avec Farcheveche, selevierent en B. Ijentree principale du palais 
arehiepiscopal etait sous la salle synodale, en A.  
Dans la cathedrale de Sens, le plein cintre vient se moler a Fogive, 
comme dans le chmur de la cathcdrale de Canterbury. C'est encore la  
une influence de Fecole bourguignonne. 
Les constructions achevees en 1168 avaient du s'arreter a la seconde 
travee de Fentree de la nef. Les parties les plus anciennes de la faeade ne 
remontent pas plus loin qu'aux dernieres annees du XIIB sieele ; il ne reste, 
de cette epoque, que les deux portes centrales et nord, et la tour nord 
tronquee. A Finterieur et a Yexterieur, sur ce point, c'est un melange 
ineomprehensible de constructions reprises pendant les X1116, XIVe et XvP 
siecles. Ce qui reste des vitraux du commencement du xme siecle et du 
XVIe, dans la cathedrale de Sens, est fort remarquable (voy. VITRAIL). 
Saint-Etienne de Sens est une cathedrale a part, commeplan et comme 
style (l'architecture ; contemporaine de la cathedrale de Noyon, elle n'en 
a pas la finesse et Felegance. On y trouve, maigre l'adoption du nouveau 
systeme d'architecture, l'ampleur des constructions romanes, bourgui- 
gnonnes et de Langres, comme un dernier reflet de Fantiquite romaine. 
Ce qui caracterise la cathedrale senonaise, c'est surtout l'unique cha- 
pelle absidale et les deux absidioles d'un faux transsept. Quoique Sens et 
Langres dependissent- de la Champagne, ces deux eglises appartiennent 
bien moins a cette province qu'a la Bourgogne, comme disposition et 
style d'architecture (voy. TRANSSEPT, fig. 6). 
Nous en trouvons la preuve dans les substructions de la cathedrale 
d'Auxerre. La cathedrale d'Auxerre, rebatie, apres un incendie, par 
Feveque Hugues, vers 1030, possedait un sanctuaire circulaire avec bas 
1 Ce beffroi 
d'annuaires. 
xfexiste plus; il fut descendu, 
CZILISO 
pour 
de vdtustd, il y a une dizaine
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.