Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109725
IATHJÜJDRALE 
350 
grande voüte inachevee, donna la conduite du travail a un moine habile 
ct industrieux qui lui servait de conducteur de travaux. Ce fut ainsi que 
put etrc terminee la voüte de la croisee et des deux croisillons orientaux. 
Mais  le maitre, sapercevant qu'il ne recevait aucun soulagement des 
a medecins, abandonna l'oeuvre, et, traversant la mer, retourna chez l11i 
a en France. Un autre lui succeda dans la direction des travaux :William 
(r de nom, Anglais de nation, petit de corps, mais probe et habile dans 
a toutes sortes d'arts. n Ce fut ce second inaitre, Anglais de nation, qui 
termina le chceur, le chevet, la chapelle de la Trinite et la chapelle dite 
la couronne de Becket. Or cette extremite orientale, dont nous donnons le 
plan au niveau de la galerie du rez-de-chaussee (fig. 31), quoique elevee 
par un architecte anglais, conserve encore tous 
les caracteres de l'abside de la cathedrale de 
31  Sens, non-seulement dans son plan, mais dans 
f? X sa construction, ses prolils et sa sculpture 
il! a d'ornement, avec plus de finesse et de lege- 
v. ff rete; ce qui s'explique par l'intervalle de quel- 
17"] vaax N ques annees qui separe ces deux construc- 
 lf , tions. William PAngIais n'a fait que suivre, 
 7 E l nous le croyons, les projets de son malheu- 
1-5 "l  reux predecesseur, qui pourrait bien etre le 
 Il, l- maitre de l'oeuvre de la cathedrale de Sens. 
Le chevet de la cathedrale de Canterbury nous 
donne le moyen de restituer le chevet de la 
cathetlrale de Sens, ainsi que nous l'avons fait (fig.  
Ce qui caraeterise la cathedrale de Sens, primitivement depourvue de 
transsept, c'cstl'a1npleur et la simplicite des dispositions generziles. La nef 
est large, les points d'appui resistants, eleves seulement sous les retom- 
bees reunies des grandes voütes; le choeur est vaste et profond. L'archi- 
tecte avait su allier la mäle grandeur des eglises laourguignonnes du 
x11" siecle aux nouvelles formes adoptees par Plle-de-France. Mais il ne 
faut pas croire que ce monument nous soit conserve tel que l'avait laisse 
Yeveque Hugues de Toucy. Devaste par un incendie vers 1e milieu du 
X1118 siecle, les voutes, les fenetres hautes et les couronnements furent 
refaits, puis la chapelle absidale. Des colonnes furent ajoutees entre les 
colonnes accouplees du rond-point,atin de porter de fond les archivoltes, 
1 La seule partie contestable de cette restitution serait la chapelle circulaire dans 
l'axe, remplacer; par une chapelle plus profonde elewzee, apres l'incendie, a la {in du 
Xllle siecle. Mais il y a tant (l'analogie entre le chevet de Canterbnry et celui de Sens, 
que nous sommes fort dispose 51 croire que la couronne de Becket n'est qu'une imitation 
d'une chapelle semblable bätie 51 Sens par lc maitre Guillaume, avant son (lepart pour 
FAngIctem-e. N'oublions pas qne c'est en 1168 que la calhedrale de Sens est terminee, 
et que c'est en 1175 que Guillaume commence les constructions du ehceur de Canter- 
bury. Nous renvoyons nos lecteurs, pour de plus amples renseignelnents sur ce sujet, 
F1 l'excellent ouvrage rlejä cite du professeur Willis.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.