Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109654
 3113  [ CATHEDRALE l 
11e fut eommencee quüiu xvi" siecle et resta inalclievee. lies constructions 
des xive et xvie siecles [sont solidement fondees et savamment com- 
binees 1. 
Le choeur de la cathetlrale de 'l'royes presente quelques particularites 
que nous devons signaler (lig. 25). Si la chapelle de la Vierge (dansFaxe 
de l'abside) n'est pas aussi profonde qu'a Amiens, cependant elle se dis- 
tingue des quatre autres chapelles absidales ; elle possede deux travees 
On avant du rond-point au lieu d'une seule. Du cote du nord, deux cha- 
pelles plus petites slouvrenta Fextremite des bas cotes, avant les chapelles 
absidales; l'une des deux est ouverte dans le second collateral. Au sud, 
est une sacristie, et un double bas cote termine par une sorte d'abside 
peu prononeee. La grande voüle n 'est pas trace-e comme le sont celles 
LVAmiens et de Beauvais. Le centre du rond-point est pose sur le dernier 
zircaloubleau, et la poussee des arcs aretiers est contre-lautee par deux 
demi-arcs ogives franchissant la largeur de la derniere travee. Enfin, si 
le Choeur de la catliedrale de Troyes est champenois, bati a une epoque 
Oü cette province ifetait pas encore reunie a la IFrance, il appartient, 
COmme architecture, au domaine royal. Sa construction l'ut certainement 
Confiee a l'un de ces inaitrcs des oeuvres appartenant a Pecole des Thomas 
de Cormont, des architectes qui rebatirent, au X1110 siecle, le haut choeur 
de Peglise abbatiale de Saint-Denisg, qui eleverent le choeur de la Cathe- 
drale de Tours, dont nous presenlons (Hg. 26) le plan. Comparativement 
aux plans que nous avons donnes jusqu?) present, celui de la cathedrzile 
(le Tours est petitff; mais les constructions sont excellentes. Le tritbriuni 
est a claire-voie, comme ceux de Troyes et iVAmiens. 
Tours etait cependant une ville tres-imiaortzinte au X1116 sieele ; mais 
110us ne trouvons plus dans les populations des bords de la Loire cet 
esprit hardi, temeraire, des populations de Flle-de-Franee, de Champagne 
et de Picardie. Plus sages, plus mesures, les riverains de la Loire niexe- 
cutent leurs monuments que dans les limites de leurs ressources. La 
Cathedrale de Tours, dans ses dimensions restreintes, en est un exemple 
Pemarquable. 
Ce charmant edifice est exeeute avec un soin tout particulier; on n'y 
VOiL, dans aucune de ses parties, de ces negligences si frequentes dans 
1 En 1805, il fallut Pclnltir le pignon du trausscpt sud, qui slitalil dcrould en pal-lie; 
ÜÜ-jfl, au xve siäcle, on avait cousolidd Celui du nord. En 48A9, il fallut dlayer les voütes 
(lu chmur, et, depuis cette üpoquv, dus travaux de reprise cn SOHS-(PIIVPC des lbndntions 
"HL äträ cxäcutäs avec une grande zldrosse; les chapelles sont resiaurdcs, et aujourd'hui 
f0ute la partie supdricuru du sanctuaire est reconstruite. 
2 Le haut chmur de lfüglise abbatiale de Saint-Denis a lu plus {grande zmalogie avec 
lc choeur de la cathärlrale de TrOyCS-Ü 
3 Le choeur seul de cet dclificafdnle (lu xme siiecle (prcmiizrc moitiä). La nef appartient, 
ainsi que les chapelles, aux" siL-clcs suivants; la fagmlc ne fut cilcväc qu'au COITIIIIIÜIICCIIIÜIÜ. 
fln xvi" sibclc.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.