Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109631
 3M  [ CATHEDRALE l 
struction. Mais tel evf-tpie veillait une eathedraltt vaste, promptement. 
elevee, qui püt rivaliser avec celles des dioceses voisins, et ses ressources 
etaient proportionnellement minimes; il n'entendait pas que l'on enfouit 
sous le sol une grande partie de ces sommes reunies a grandpeine: il 
fallait paraitre. Le maitre de l'oeuvre se contentait de jeter, dans des 
tranchees mal faites, du mauvais moellon que l'on pilonnait; puis il 
elevait a la hate, sur cette base peu itesistzmte, un grand edifice. Habite 
encore dans son imprudence, il achevait son teuvre. 
(les derniers monuments ne sont pas les moins ititeressants a etudier, 
car ils prouvent, beaucoup mieux que ceux eleves avec luxe, deux 
choses : la premiere, c'est que le nouveau systeme d'architecture adopte 
par Pecole latque se pretait a ces imperfections (Fexecution, et pouvait, 
a la rigueur, se passer de preeautions regardees comme necessaires; la 
seconde, que, dans des cas pareils, les maitres des tieuvres du moyen ägc 
arrivaient, par des artifices de construction qui denoteut une grande 
suhtilite et beaucoup d'adresse, a elevei- a peu de frais des edifices vastes 
et (l'une grande apparence. Si ces edifices tombent aujourd'hui, s'ils ont 
subi des alteratious effrayantes, ils n'en ont pas moins dure six siecles; 
les eveques qui les ont baltis ont obtenu le resultat auquel ils tendaient z 
eux et leurs successeurs les ont vus debout. 
Parmi les cathetirztles qui furent construites dans des conditions aussi 
defavorables, il faut citer en premiere ligne la eathedrale de Troyes. Le 
ÜhtDllF et les titanssepts de la cathedralti de 'l'royes, dont nous preseulons 
le plan (fig. 25), appartiennent, par leurs dimensions, a un monument. du 
premier ordre. Le vaisseau lariucipal n'a pas moins de  diaxe en 
axe : or, que l'on compare le plan du chuetir de la cathetlrale de 'l'ro_ves 
avec celui du chutur de la cathedralti de Reims, par exemple, qui, dans 
(EIIVPG, est a peu pres de la meme dimension comme largeur, quelle 
euorme dilferencta de cube de materiauxa rez-de-trhaussee entre ces deux 
edifices  L'architecte de la cathedralt: de 'l'royes a etabli ce vaste monu- 
ment sur des fondations composees uniquement de mauvais sable et de 
debris de craie; mais, avec une connaissance parfaite du defaut de sa 
Construction, il a cherche a reporter ses pesanteurs sur le milieu du 
chueur, en donnant aux piliers interieurs une assiette comparativement 
large, et aux contre-forts (ixterieurs un volume moindre que dans les 
edifices analogues. Il esperztit ainsi, en ne chargeant pas le perimetre de 
Son monument, eviter le deversement que devait necessairement produire 
le poids des contre-forts, augmente de la poussee des grandes voutes. ll 
Va sans dire qu'il ne reussit qu'imparfaitement dans Fexeeut-ion. ltlalgre 
leur peu de pesanteur, les contre-forts exterieurs se (leverserent sous la 
pression oblique des arcs-boutants, et au XIW siecle il fallut deja prendre 
des mesures pour arreter les facheux effets causes par le viice radical de 
la construction de la eathedrale de Troyes. Ce ntest pas seulement dans 
les fondations que l'on remarque Fextreme parcimonie avec laquelle la 
partie orientale de cet ediflce tut elevee; en elevation, tous les membres
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.