Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109447
uxruläu 
HALE 
32 
.2 
admirables de conception et de grandeur, les piles epaisses, les tenetres 
snperieures profondement encadrees. Cet ediliee a toute la force de la 
cathedrale de (Ihartres, sans en avoir la lourdeur; il reunit enlin les veri- 
tables conditions de la beaute dans les arts, la puissance et la gräce; il est 
(l'ailleurs construit en beaux materiaux, savamment appareilles, et l'on 
retrouve dans toutes ses parties un soin et une recherche fort rares a une 
epoque ou l'on laatissait avec une grande rapidite et souvent avec des 
ressources insuffisantes. Ce ne fut guere qu'en 12110 que lion continua les 
parties superieures du chmur, que l'on commenea les piemieres travees 
de la net et la fzigade. Celle-ci ne lut achevee, sauf les deux tleehes des 
deux tours occidentales, que vers le commencement du XIY" siecle; on y 
travaillait encore pendant le xve siecle, mais en suivant les dispositions 
et details desxuf et xIvf siecles. Un clottre s'e'levait au nord de la nef et 
du transsept; et e'etait probablement pour donner entree dans ce cloitre 
 qu'avait etc faite la porte ouverte dans la travee de droite du pignon nord, 
porte dont nous avons parle tout a l'heure. Deux autres portes publiques 
furent ouvertes dans les deux autres travees de ce pignon, vers le milieu 
du XIIIe siecle, et richement (lecorees de voussures, bas-reliefs et statues  
Deux tours s'elevent sur la faeade occidentale; quatre tours surmonlent 
les quatre angles des transsepts, et une tour centrale se dressait, au centre  
de Feditlee, sur les quatre piles de la croisee. Une lleche de plomb cou- 
ronnait le poineon de la croupe du comble au-dessus du sanctuaire. Le 
pignon du transsept sud donnant du cote de Farcheveche ne futjamziis 
perce de grandes portes. On arrivait du palais arehiepiscoptil au choeur 
par des portes secondaires percees dans les soubassements de ce laignon 
(voy. le plan). Pendant les XlYe et xve siecles, de petites chapelles furent 
baties du cote nord, entre les contre-forts de la nef et dans l'intervalle 
laisse par le eloitre; niais ces petites chapelles, qui ne depassent pas 
l'appui des fenetres, ne derangent en rien l'ordonnance interieure du 
vaisseau; elles ne s'ouvrent dans 1e bas cote que par de petites portes. 
Si les projets de Robert de Coucy furent modifies, cjest surtout dans 
la construction de la facade occidentale, qui presente tous les earacteres 
de l'architecture la plus riche de la seconde moitie du xuiesiecle. Comme 
(lecoration, elle se relie encore aux faces laterztles par ces admirables cou- 
ronnements de contre-forts dans lesquels sont placees des statues colos- 
sales. Mais la mnltiplicite des details nuit a l'ensemble; cette faijade, 
quelque belle qu'elle soit, n'a pas la grandeur des faces laterales. L'ar- 
chivolte de la porte principale vient entamer la base des contre-forts 
intermediaires, ce qui tourmente l'oeil; les nus, les parties tranquilles, font 
defaut. Cependant, et telle qu'elle est, la fagade occidentale de la eathedrale 
de Reims est une des plus splendides conceptions du xluesiecle; ellea pour 
nous, d'ailleurs, l'avantage d'etre la seule. Notre-Dame de Paris estencore 
une facatle de Pepoque de transition. Il en est de meme a Laon. Nous ne 
Seule, 
la porte centrale est 
iourlPhui.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.