Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109335
 3 ll  [ cyrniznniua; ] 
milieu du xnc sieclejusquüul commencement du X1110  une sorte d'incer- 
titude; les plains de ces eathedrales francalses sont comme autant d'essais 
subissant l'influence de programmes varies. On eleve des cathedrales 
nouvelles plus vastes que les eglises romanes, pour suivre le mouvement 
qui s'etait si bien prononce pendant les regnes de Louis le Jeune et de 
Philippe-Auguste; mais la catlzäflrale type n'est pas encore sortie de 
terre. Nous allons la voir naitre delinitivemenl, et arriver en quelques 
ainnees 51 sa perfection. 
A la suite d'un incendie qui detruisit de fond en comble la calheilrale 
de Chartres, en 1020, Yeveque Fulhert voulut reconstruire son eglise. Les 
travaux furent continues par ses successeurs ii de longs intervalles. En 
M115, les deux clochers de la facade occidentale, que nous voyons encore 
aiujourdhui, etaient en pleine construction. En M911, un nouvel incendie 
ruina Fedilice de Fulbert a peine acheve. Les parties inlerieures de la 
fzltjältle occidentale, le clocher cieux termine, et la souche du clocher neuf 
reste en construction, echapperent {i la destruction. Sur les debris encore 
fumants de la cathedrzile, Melior, czirilinal-legat du pape Celestin Ill, lit 
assembler le cierge et le peuple de Chartres, et, 51 la suite de ses exhorta- 
tions, tous se mirent a Pieuvre pour reconstruire, sur un nouveau plan, 
l'ancienne eglise Notre-Dame 2. Ueveque lleghault de Bloucon et les 
chanoines abaudonnerent le produit total de leurs revenus et de leurs 
prebeudes pendant trois annees.   
a  
(r Al 
a Cl 
 Borjois et renie 0L nluuhlc 
rand0nc1'cnt cu uic 
mscun selon sa mcnaxltic 3. n 
Pliilippe-Atuguste, Louis VIII et saint Louis contribueront par leurs 
dons al Yerection de la vaste eglise. 
Dejä, en 1220, Guillaume le Breton parle de ces voütes u que l'on peut 
comparer, dit-il, 31 une ecaille de tortue n, et qui sont assez solides pour 
defier les incendies 51 venir. 
La figure 11 donne le plan de la catliedrzile de Clmrtrcs. Ici l'influence 
religieuse parait tout entiere: trois grandes chapelles 51 l'abside, quatre 
autres moins prononcees entre elles; doubles bas cotes d'une grande 
largeur autour du choeur; vastes transsepts. Lii le culte peut deployer 
toutes ses pompes : le chcnur, plus quüi Paris, plus qu'il Bourges, plus qu'il 
Soissoxis etät Laon surtout, est l'objet principal ; c'est pour lui que Yeglise 
est faite. Il fantsupposer que Feglise de Fulbert etait Lres-vaste aeja, car 
l Nous conlprcnons IIICHÜÄIÜLIPIIIO de Buurgcs dans cette päriodv, parce qu'il y a licu 
(le prdsulner, cn cxfunilnant son plan, que les architectes du xme sibcle qui la consh-ui- 
sircnt exdculbrcut un projet antdricur, pcut-ätrc celui qui avait ätd congu dans la seconde 
moitid du X110 siäcle.  
2 Descript. 11e la cnthädr. de Chartrav, par Fabbä Bullealn, 1850. 
3 Jchaul lc hlm-chanl, Iforlfme des ruiracles, p. 27.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.