Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109264
CATIIEDRALE 
30h 
de Bourges et de Laon; cependant, contrairement a cette disposition si 
bien ecrite dans le plan de la nef, les ventes sont construites conforme- 
ment a liuszige adopte au X1116 siecle, dest-a-dire que chaque pile, grosse 
ou fine, porte ares-doubleaux et arcs ogives (voy. fig. 7); sL-ulement les 
arcs-doubleaux des grasses piles sont plus epais que ceux poses sur les 
piles intermediaires. Il y a lieu de croire que ces voutes de la nef furent 
en partie refaites apres l'incendie de 1238, les gros arcs-doubleaux seuls 
auraient etc conserves; ct, au lieu de refaire ces voutes ainsi qu'elles 
avaient existe, c'est-indue avec arcs ogives portant seulement sur les 
grosses piles, on aurait suivi alors la methode adoptee partout. Si nous 
examinons les profils de ces arcs ogives et des arcs-doubleaux portant sur 
les piles intermediaires, nous voyons qu'en effet ces profils ne paraissent 
pas appartenir a la fin du xu" siecle. Les voütes du climur et des chapelles 
absidales seules sont certainement de la construction primitive; leurs 
nervures sont ornees de perles, de rosettes tres-dclicatcs, comme les 
arcs des voütes de la partie anterieure de Feglise de Saint-Denis. Quoi 
qu'il enzsoit, la eathedralc de Noyon etait completement terminee a la fin 
du Xll" siecleiet, sauf quelques adjonctions et restaurations faites apres 
l'incendie de 1293 et apres les guerres du XVIe siecle, elle est parvenue 
jusqifanous-a peu pres dans sa forme premiere. 
A Noyon, comme a 1a cathedrale de Paris, eteomme dans Feglise de 
Saint-Denis construite par Suger, les collateratix sont surmontes d'une 
galerie voütee au premier etagc 1. En examinant la coupe du choeur, on 
voit que Parcature qui surmonte la galerie du premier etage n'est qu'un 
faux "triforium, simple decoration plaquee sur le mur qui est eleve dans la 
hauteur du comble en appentis recouvrant les voütes du premier otage. 
Dans la nef, cette arcature est isolec: c'est un veritable triforium comme 
a la cathedralc (le Soissons dans le croisillon sud (voy. ARCHITECTURE 
RELIGIEUSE, fig. 31). Une belle salle capitulaire et un cloitre du X111" siecle 
accompagnent, du cote nord, la nef de la cathedrale de Noyon (voy, 
CLOiTRE). Deux grosses tours, fort defigurecs par des restaurations suc- 
cessives, et dont les fleches primitives ont ete remplacees, si jamais elles 
ont eus faites, par des combles de charpente, sont elevees sur la facade. 
Quant au porche, il date du commencement du xlve siecle; mais cette 
partie de Fedifice n'offre aucun interet. 
Il est une cathedrale qui remplit exactement les conditions imposces aux 
reconstructions de ces grands edifices a la fin du x11" siecle et au commen- 
cement du X1116, c'est celle de Laon. On a voulu voir, dans la cathedrale 
actuelle de Laon, celle qui fut reconstruite ou rcparce apres les desastres 
qui signalcrent, en  Fetahlissement de la commune. Cela n'est pas 
admissible; le monument est la, qui, mieux que tous les textes, donne la 
date precise de sa reconstruction, et nous rfavons pas besoin de revenir 
1 Voyez la Monogr. de fdglzse (le .N"otre-Dzmze de 
planches, par M. D. Ramcäc, 18115. 
Noyvfl, P5" 
M. L. Vitct, ct l'atlas du
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.