Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109251
 303  [ eixriliizninum; ] 
a admirables transsepts etait encore toute fraiche, et c'est peut-etre en 
a temoignage de ses regrets, et comme une sorte de protestation contre 
a la bulle du saint-pere 1, que le chapitre de Noyon voulut que les trans- 
(1 septs de sa nouvelle eglise lui rappelassent, au moins par leur plan, 
a ceux de la cathedrale qu'il avait perdue... n 
L'incendie de 1131 ne fut pas le seul qui attaqua la cathedrale de 
Noyon: en 1152, la ville fut brülee, et la cathedrale futprobablement 
atteinte; mais alors, ou Feglise de Baudouin n'etait pas commencee, ou 
elle etait a peine sortie de terre, et liincendie ne put (letruire que des 
constructions provisoires faites pour que le culte ne füt pas interrompu 
pendant la construction du nouveau chmur. En 1238, le feu devasta, pour 
la troisieme fois, une grande partie de la ville. En 1293, fjuatrieme in- 
cendie, qui brüla les charpentes de la xiouvelle cathedrale et lui causa 
des dommages considerables. Ces devaslations successives expliquent 
certaines singularites que l'on remarque dans les constructions de la 
cathedrale de Noyon. Nous allons y revenir. 
Observons d'abord que le plan du chceur de la cathedrale de Noyon est 
accompagne de cinq chapelles circulaires et de quatre chapelles carrees : 
or ces chapelles sont la partie la plus ancienne de toute Yeglise. Nous 
avons vu et nous verrons que les plans des eatheclrales baties vers la fin 
du x110 siecle et le commencement du X111", comme Notre-Dame de Paris, 
Bourges, Laon, Chartres, sont totalement ou presque totalement depour- 
vus de chapelles. Mais Noyon prececle le grand mouvement qui porte les 
evefjues et les laopulations a elever de nouvelles cathedrales; mais le plan 
(leNfnyon est encore soumis a l'influence canonique ou conventuelle ; mais 
enfin Noyon suit la construction de lieglise de Saint-Denis, qui possede de 
meme des chapelles circulaires et des chapelles carrees a l'abside. Si nous 
examinons le plan de Notre-Dame de Noyon, nous voyons encore qu'a 
lientree du" chmur, {IPPÜS les deux piles des transsepts, f 8 
sont elevees deux piles aussi epaisses. En regard, les ma-  
conneries des bas cotes ontegalement une grande force, 7i 
et contiennent des escaliers. Des tours sont eommencees fL_ 
sur ce point, elles ne furent jamais terminees. Dans la z 
nef, dont la construction parait etre comprise entre les 
annees 1180 et 1190, nous voyons cinq travees presque X 
carrees portees par des piles formees de faisceaux de 
colonnes (livisees par des colonnes monocylindriques. X 
Cette disposition indique nettement des ventes coni- X 
posees (Parcs ogives portant sur les grosses piles, avec   
arcs-doubleaux simples sur les piles intermediaires (fig. 8). C'est en effet 
le mode adopte pour la construction des voütes de Notre-Dame de Paris, 
1 La rdunioxl des deux dvzf-chäs de Tournay et de Noynn fut maintenue jusque vers 
11115; i: cette Gpoquc, les chanoines de Tournay obtinrent une bulle qui pronongait la 
sniparation des deux Lliocieses et mlonnalit. il 'l'ou1'nay un Gvdque propre.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.