Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1109021
[ CATHEDRALE 1  230  
tabernacles ni retable 1. La cathedrale du monde chretien, Saint-Pierre 
de Home, conserve encore le siege du prince des apetres enferme dans 
une chaire de bronze, au fond de l'abside. (Yetait dans les eglises cathe- 
drales, dans ce lieu reserve a la ceithcdra, que les eveques faisaient les 
Ordinations. Lorsque ceux-ci ctaient invites par lkibbe d'un monastere, 
on plaeait une cathedra au fond du sanctuaire. Cejour-la, Yeglise abbatiale 
etait cathedrale. Le siege episcopal etait etest encore le signe, le symbole 
de lajuridiction des eveques. Lajuridiction episcopale est doncleveritable 
lien qui unit la basilique antique a Peglise chretienne. La cathedrale n'est 
pas seulement une eglise appropriee au service divin, elle conserve, et 
conservait bien plus encore pendant les premiers siecles du christianisme, 
lc caractere d'un tribunal sacre; et comme alors la constitution civile 
n'etait pas parfaitement distincte de la constitution religieuse, il en resulte 
que les cathedrales sont restees longtemps, et jusqu'au XIVC siecle, des 
editices a la fois religieux et civils. On ne s'y reunissait pas seulement 
pour assister aux offices divins, on y tenait des assemblees qui avaient un 
caractcre purement politique; il va sans dire que la religion intervenait 
presque toujours dans ces grandes reunions civiles ou militaires. 
Jusqu'a la fin du X119 siecle, les cathedrales n'avaient pas des dimensions 
extraordinaires; beaucoup düäglises abbatiales etaient d'une plus grande 
etendue: c'est que, jusqu'a cette epoque, le morcellement feodal etait un 
obstacle a la constitution civile des populations; Finlluence des eveques 
etait genee par ces grands etablissements religieux du x16 siecle. Proprie- 
taires puissants, jouissant de privileges etendus, seigneurs feodaux, 
proteges par les papes, tenant en main Feducation de la jeunesse, par- 
ticipant a toutes les grandes affaires politiques, les abbes attiraient tout a 
eux, richesse et pouvoir, intelligence et activite. Lorsque les populations 
urbaines, instruites, enrichies, laisserent paraitre les premiers symptomes 
d'ernancipation, serigerent en communes, il se fit une reaction contre la 
feodalite monastique et seeuliere, dont les eveques, appuyes par la monar- 
chie, prolitcrent avec autant de promptitude que d'intelligence. Ils com- 
prirent que le moment etait venu de reconquerir le pouvoir et l'influence 
que leur donnait VEglise, et qui etaient tombes en partie entre les mains 
des etablissements religieux. (le que les abbayes firent pendant le Xle siecle, 
les eveques n'eussent pu le faire; mais, au xue siecle, la tache des etablis- 
sements religieux etait remplie; le pouvoir monarchique avait grandi, 
l'ordre civil essayait ses forces et voulait se constituer. C'est alors que 
Yepiscopat entreprit de reconstruire et reconstruisit ses cathedrales; et 
il trouva dans les populations un concours tellement energique, qu'il dut 
s'apercevoir que ses previsions etaient justes, que son temps etait venu, 
et que Factivite developjaee par les etablissements religieux, et dont ils 
1 A Lyon, le trüne äpiscopal occupait encore, il y a un siäcle, le fond de l'abside 
de la cathddrnle, et l'autel ätait däpourvu de. tout ornement au-dessus de la table; une 
croix et deuw flambeaux devaient seuls y ätre placäs. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.