Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108899
267 
CARRELAGE 
pres de Gaen, se compose d'une grande rosace de carreaux concentriques, 
Coupee par une croix de dalles de pierre, et encadree de meme. Nous 
partageons completement l'opinion de M. Alfred Rame, qui, contraire- 
ment a celle de M. de Gaumont, admet ce melange de dalles de pierre et 
de carrelage de terre cuite, comme etant de Fepoque primitive, c'est-a- 
dire de la fin du x11" siecle. Les irregxilarites qu'on observe dans ce car- 
relage ne prouvent pas qu'il y ait eu remaniement, mais simplement 
restauration; nous avons remarque, d'ailleurs, dans tous les anciens 
carrelages, des defauts de pose tres-frequents. Cela est facile a expliquer. 
Les fabriques envoyaient, sur commande, un certain nombre de carreaux 
cuits depuis longtemps et emmagasines; lorsqu'on les mettait en place, 
51 moins de se resoudre alaire une commande partielle et speciale, et a 
attendre une nouvelle cuisson, ce qui pouvait retarder Yachevement du 
pavage de deux ou trois mois, il fallait se resoudre a employer tels quels 
les carreaux envoyes par le briquetier; de la souvent des combinaisons 
eommencees avec un dessin et achevees avec un autre, des carreaux poses 
pele-mele, ou par rangees sans relation entre elles. A Saint-Pierre sur 
Dive, 1e sqjetprinczpal, la rosace centrale, croisee de dalles de pierre, est 
Päguliere; mais le grand encadrement carre qui la cerne n'est compose 
que de rangs de briques de dessins (livers, la plupart dela meme epoque 
cependant et fort beaux. D'ailleurs il faut bieureconnaitre que les artistes 
du moyen agc n'etaient pas penetres de ce besoin de symetrie puerile 
(llli fait loi aujourd'hui; ils ctaient guides par une idee tout opposee: 
la variete. Rien n'est plus ordinaire que de voir, dans les carrelages 
anciens, jusquäl Fepoque de la renaissance, de ces melanges de dessins, 
de ces divisions inegales de bandes, de bordures, de compartiments. 
Le carrelage de Saint-Pierre sur Dive est incruste jaune sur noir 
bPUH; il est en cela conforme, comme couleur, aux carrelages mosaiques 
du X118 siecle, ou le noir domine, ou le rouge n'est qu'accessoire quand 
F 
l 
 
on le rencontre. Le procede de fabrication du carrelage de Saint-Pierre 
sur Dive merite d'etre mentionne: il consiste en une couche de terre fine 
noircie, posee sur une zirgile rouge grossiere, estampee, incrustee d'une 
terre jaunätrc et couverte d,un email transparent; 1e dessin de ces car- 
reaux est noir sur jaune, ou jaune sur noir. La terre blanc jaunätre 
Penetre ä travers Fengobe brune etvient s'incruster jusque dans ljargile 
MUSE, HiUSi que l'indique la coupe (Hg. 7); Femail, etant safrane, donne 
11H äclat d'or ä la terre blanche. 
une ätudc compläte de cette partie importante de la däcoration des ädifices au moyen 
38e. Un de nos jeunes architectes, M. Aimd, a fait ägalelnent paraitre- un volume conte- 
nant les plus beaux carrelages des provinces de la Bourgogne et de la Champagne.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.