Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106395
 17  [ AUTEL ] 
France, clüxutels complets d'une certaine inlportunee anterieurs au 
X110 sieele. On en trouve figures dans (les manuscrits ou (les bas-reliefs 
avant cette epoque; mais ils sont tues-simples, larcsque toujours sans 
retable, composes seulement d'une table supportee par des colonnes et 
Pmfouverte de nappes tombant des deux cotes jusqu'au sol. LSLISZIQC 
(les retables est cependant fort illltjlttll, temoin le retable d'or (lonne par 
l'empercurHe111'i ll 51 la cathedrale de Belle, en 10H), et conserve aujour- 
A 
   
 
 l 
ä 
 
 
 
 
Q 
imm" g  "j; 
_:äjf? 
32: 
M:  
  
    
lÜ vd 
11-111 V" 
11kb,, 
Pzfmnngf 
Whui au inusee de Cluny (voy. RETABLE); le grand retable d'or emaille 
Ol enrichi de pierreries llepose sur lc maitre autel (le Veglise Sniut-ltlare 
de Venise, connu sous 1e nom de la Pala d'arc, et dont une partie date 
(le la fin du x8 siizele; celui conserve autrefois dans le tresor de Saint- 
Denis. Uautel etanl consacre, des les premiers siecles aucune image 
116 devait- y C-lre deposäe en präsence de Ycucliaristie; mais le retable ne 
Vätant point, on pouvait le recouvrir de representations de personnages 
saints, (le scenes de l'Ancien etdu Nouveau Üfestzunent. Sauf dans cer- 
taines oathedrales, il dater (lu N11" sieclo, les autels sont donc surmontes 
Wici un exemple qui ne peut elre raisonnablement conteste. Bernon l", abbd du 
Cluny, rapporte (apud S. Odon, zihb. Cluniac., lib. II) a quhussitot qu'on cul. mis, pour 
H (juelques jours seulement, les reliques de sainte Gauburge sur l'autel d'une äglisc de 
(l son nom, et voisine de Cluni, les miracles qui s'y faisoient cesseront; et que celte sainte, 
(r etant apparue ä l'un des malades qui imploroit son assistance, lui dit que la raison pour 
(f laquelle 111m rÜgmm-oit pas la saute etoit parce qu'on avoit mis ses reliques sur l'autel 
(i du Seigneur, qui ne doit servir qu'a la celebralion des myslbres divins. Cc qui donna 
(f Occasion de les en (iter et de les rapporter dans le lieu ou elles äloicnt auparavant. 
(i lit au meme instant les miracles continuizreilt (le s'y f-uirc. n Guillaume Durand, dans 
son Iiuiiongl  offices (cliap. lII, p. xxv), qui date du Xllle siecle, admet les chasses 
des saints sur les autels. ll dit: a   Et les chasses (caps-w) posdes sur l'autel, qui est le 
(t Christ, ce sont les apdtrcs et les martyrs... n  
Il.  3
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.