Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108780
CAMINADE 
256 
existant entre Pextremite superieure de ces tuyaux et les plafonds, afin de 
permettre Pemission du son; quant au meeanisme et aux porte-vent, ils 
sont eompletement renfermes entre les panneaux pleins des soubasse- 
ments. Il arrivait souvent que pour donner plus d'eclat aux montres, les 
tuyaux visibles etaient gaufres et dores, rehausses de filets noirs ou de 
couleur; la menuiserie elle-moine etait peinte ou doree: tel est le buffet 
des grandes orgues de la cathedrale de Strasbourg. Presque tous les an- 
ciens buffets, comme celui de la cathedrale de Perpignan, elaient clos par 
des volets peints, que Yorganiste ouvrait lorsqu'il touchait de l'orgue. 
BUIZE, s. f. Vieux moL encore usitcä 
conduit d'eau. (Voy. TUYAU de descente.) 
en Picardie, 
qui 
signifie canal, 
BYZANTIN(STH.1:). 
Vu y. 
STyLE et 
ÄRCHffEiffLl RE. 
C2 
CABARET, s. m. (cabaust). Vieux mOL qui signitic lieu fermä de barreaux 
(Poil vient" le nom de cabaret donnü aux boutiques de däbilants de vin. 
CAGE, s. 
ESCALIER). 
f. Däsigne l'espace dans 
lequel est 
dtabli un escalier. (Voyez 
CALVAIRE, s. m. ll etait d'usage, pendant les xvf cL XYIE siecles, ne 
representer les scenes de la passion de Jesus-Christ dans les cloitres, les 
cimetieres, ou meme dans une chapelle attenante ä une eglise, au moyen 
de figurines ronde-bosse sculptees sur pierre ou bois, et rangees soit dans 
un vaste encadrement, soit sur une sorte de plate-forme s'elevant en gra- 
dins jusquäl un sommet sur lequel se dressaient les trois croix portant 
Notre-Seigneur et les deux larrons. On voit encore un grand nombre 
de ces monuments, qui datent du xve ou du XVl" siecle, dans les cime- 
tieres de la Bretagne. Beaucoup de retables de bois, du commencement 
du XVIe siecle, representent egalement toutes les scenes de la passion, 
en commencant par celle du jardin des Oliviers et finissant au cruci- 
liement. Depuis le xvle siecle, ona remplace ces representations grou- 
pees par des stations elevees de distance en distance, en plein air, sur 
les pentes d'une colline, ou sculptees ou peintes dans des cadres accro- 
ches aux piliers des eglises l. 
CAMINADE, s. 1'. Vieux mot employd 
dans laquelle est une chcminüe. 
POUr 
d 
Cflftln bre 
feu, 
chambre 
l Ijidee de preseuter aux iideles les quatorze stations de Notre-Seigneur, depuis 
le moment ou il fut livre pur Judas jlläqlfä sa mort, est certainement de nature 
il inspirer les sentiments les plus fervents; la vue des souffrances supportäes avec 
patience par le Fils de Dieu est bien propre in ratfermii- les fumes aftligees: aussi
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.