Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108677
 M5  
a De cale part el chief del pont, 
a Par oü la gent vienent e vont, 
a Aveit 11 cel tems un fossä 
a Haut e par-l'ont e rdparä; 
a Sor li fosszi out herigun (chevaux de frise), 
a Et dedenz close une maison; 
a Encore unt bertesches leväes, 
a Bien planchies e kerneläcs  n 
BRETECHE 
Les bretäches se dämontaient et pouvaient etre, trausportäes d'un lieu 
11 un autre, suivant les besoins. Guillaume de Normandie, apres s'etrc 
empare de Domfront, veut fortiüer Ambrieres sur la Mayenne: 
a E li Dus Iist sun gonfannn 
(c Lever c porter el dangou (donjon); 
a E1 chaslel a altres miz 
a 0d ki il out Danfront assiz. 
a Li bertesches en fist porter, 
(4 Por li Conte Gitfrei graver. 
a A Anbrieres les fist lever : 
u Un chastel fist iloec fermer  n 
Le duc pretend defendre un ehäteau, ou plutot un poste, au moyen de 
breteches qu'il fait charrier de Domfront ä Ambrieres. Beaucoup plus 
tard, a le roy d'Angleterre, qui ne pouvoit conquester la ville de Calais 
a fors par famine, fit charpenter... un chastel grand et haut de longs 
u mesrins, tant fort et si bien bretesclzä, qu'on ne l'eust pu grever 3. n 
Quand on voulait defendre une breche faite par Passiegeant, on 
etablissait le plus promptement possible, en dedans de la ville, un palis 
en arriere de cette breteche, et l'on renforeait ce palis d'une ou plusieurs 
breteches (voy. ARCHITECTURE MILITAIRE, Hg. 10). Ces ouvrages süätablis- 
saient aussi pour proteger un passage, une täte de pont: 
a Et par devant le pont dont je vous ai parlä 
u Furent faites defences, breteches ou tcrrä, 
a A la fin qu'il ne soient souspris ne engingniä. 
               
a Quant Englois ont väu jus chcoir une tour, 
a A l'autre tour s'en sont fui pour 1e secour; 
a Barrieres y ont fait 51 force ct al vigour, 
a Sbnt sur arbalestricr et maint bon arc ä tour. 
a La tour fu bretechäe nohlemcnt tout cnlour  r) 
On bretesclzait des defenses üxes en maeonnerie, soit par des charpentes 
demeure, soit par des saillies provisoires_de bois qui permettaient de 
ä 
' Le Roman de Ruu, 2e pari" Vers 911W Ct Suiv- 
2 Ibiaä, 2e purt., vers 9625 et suiv. 
3 Froissart, chap. cxuv. 
4 Chrmh de Berm 11H {jueg-clizz, vers 19525 et suiv.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.