Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108497
 227  L BOULEVARD j 
A l'instar des Leurs du moyen fige, la forme circulaire est preferee 
pour les premiers boulevards comme pour les premiers bastions. Albert 
Dürer trace des boulevards serni-circulaires, avec flancs droits en avant 
des angles saillants des murailles. Il les compose d'une batterie il barbette 
battant les dehors et d'une batterie couverte battant les fosses, ainsi que 
l'indique 1e plan (fig. 8) que nous donnons ici d'apres son oeuvre. Le bou- 
levard d'Albert Dürer est isole de la courtine par une galerie DD, sorte de 
fosse couvert par un plancher. Derriere le boulevard sont etablics, au 
H 
niveau du sol de la place, (le vastes casemates E (fig. 9) destinees au loge- 
ment de la garnison et au depot des munitions (voyez la coupe sur AB du 
plan, iig. S). La batterie couverte est munie de grandes embrasures pour 
du canon et d'autres plus petites pour les arquebusiers. Des events et 
clieminees sont perees illl-ÜCSSLIS de chaque embrasure. Les casemates E 
sont eclairees et aerees par des lunettes percees au milieu (le chaque voüte 
(Varete, comme il Schaffhausen. Contrairement 51 l'usage adopte jus- 
qulalors, Albert Dürer ne fait pas commander les courlines par 1e boule- 
vard; au contraire, ainsi que l'indique la face exterieure (fig. 10), il 
Semble admettre que le boulevard etant pris, en detruisant le plancher 
pose sur le fosse D (fig. 8 et 9), les eourtines pourront commander cet 
Ouvrage aviance et empocher llassaillant de sly maintenir 1. 
Quelle que fut Fetendue des boulevards semi-eirculaircs, leurs feux 
divergents flanquaient mal les courlines; on comprit bieutot qu'il fallait 
S6 preoecuper de defendre les saillants des boulevards plutol: par les feux 
croises des boulevards voisins que par leur armement propre; que llas- 
siegeant tendant toujours il battre les points saillants, il fallait faire con- 
Alb. Dureri, pzbt. et archizt, de sfruendzs aggeribus. 
Parisiis, 1535.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.