Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108426
BOULEVARD 
220 
remplaqait les barbacanes des anciennes forteresses (voy. ARCHITECTURE 
DIILYFAIHE). Le boulevard apparait en meme temps que l'application regu- 
liere de l'artillerie a feu. Il est d'abord eleve en terre gazonnee, et c'est 
peut-etre a son apparence verdoyante afcxterieur qu'il doit son nom; 
bientot, d'ouvrage provisoire eleve a la hate en dehors des vieilles mu- 
railles, il passe a Yetat de terrassement permanent revetu de pierre ou de 
construction de maconnerie epaisse, defendue par des fosses, des batteries 
couvertes et a barbette. Le boulevard devient la principale defense des 
places; il protege les anciens murs, ou bien, etabli sur un point faible, 
il forme un saillant considerable et ne se relie. a l'ensemble de la forte- 
resse que par des lignes etendues. 
Parmi les essais qui furent tentes, a la fin du xve siccle et au commence- 
ment clu XVIB, pour mettre la dcfense des places au niveau de l'attaque, 
nous devons citer en premiere ligne la belle forteresse de Schaffhatisen, 
veritable boulevard, qui presente tout un ensemble d'ouvrages fort re- 
marquable pour Fepoque, et parfaitement complet encore aujourd'hui. 
Mais pour faire comprendre l'importance de cet ouvrage, il est necessaire 
de se rendre compte de son assiette. En sortant du lac de Constance, le 
Rhin se dirige par Stein vers l'ouest; arrive a Schaffhausen , il se detourne 
brusquement vers le sud jusquTt Kaiserstuhl. Ce coude est cause par de 
hautes collines rocheuses qui ont laresente un obstacle au fleuve et l'ont 
contraint de changerson cours. Stein, Schaffhausen etKaiserstuhl forment 
les trois angles d'un triangle equilateral dont Schaffhausen est le sommet, 
ll etait donc d'une grande importance de fortifier ce point avance, frontiere 
d'un Etat, d'autant mieux que la rive gauche du fleuve, celle qui est dans 
le triangle, est dominec par les collines de la rive droite qui ont presente 
au fleuve un obstacle insurmontable. En cas d'invasion, l'ennemi ne 
pouvait manquer d'occuper les deux cotes du "triangle et de tenter le 
passage du fleuve au point ou il forme un coude; il ne risquait pas ainsi 
(Velre pris en flanc. Cela pose, les Suisses etablircnt des lors un pont 
reliant les deux rives du llhin et les deux parties de la ville de Sehaffhausen, 
et sur la rive droite ils planterent une grande forteresse au sommet dela 
colline commandant le fleuve, en reliant cette citadelle au Bhin par deux 
murs et des tours. Ces deux murs forment un vaste triangle, sorte de tete 
de pont commandee par la forteresse. Voici (fig. l)l'aspect gencralde cette 
fortification, que nous devons etudier dans ses details. {La citadelle, ou 
plutot le grand boulevard qui couronne la colline, est a trois etages de 
batteries, deux couvertes et une a ciel ouvert. La batterie infcrieure est 
placee un peu au-dessus du fond du fosse, qui est tries-profond: en voici 
le plan (fig. 2). On arrive au chemin de ronde pentagonal A par une rampe 
spirale en pente douce B, permettant le charroi de pieees de canon. A 
chaque angle de ce chemin de ronde, d'une largeur de 2'",00 environ, sont 
laercees des embrasures biaises pour l'artillerie battant le fosse; en avant 
des cotes du polygone sont eleves trois petits ouvrages isoles, sortes de 
moineaux dont nous donnons (fig. 3l Pelevation perspective. En supposant
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.