Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108366
BOIS 
et Yainenagement des forets, il faut cependant reconnaitrc que dans la 
pratique nous ne pensons guere a ces savantes recherches, a ces obser- 
vations approfondies; que nous discourons a merveille sur les bois, et 
que nous les employons trop souvent en depit de leurs qualites, et comme 
si nous ne connaissions pas la nature de cette maliere. Malheureusement, 
de nos jours, le praticien dedaigne l'observation scientifique; le savant 
n'est pas praticien. Le savant travaille dans son cabinet, et ne descend 
pas sur le chantier; le praticien n'observe pas, il cherche a produire vite 
et a bon marche. Les mauvaises habitudes introduites par l'amour du 
lucre, l'ignorance et la routine, suivent leur cours, pendant que le savant 
observateur compose ses livres, etablit ses formules. 
Le moyen age, qui, pour beaucoup de gens, non praticiens il estvrai, 
est encore une epoque d'ignorance et de tenebres, n'a, que nous sachions, 
laisse aucun IiVPO S11? 121 Ililture des bois et les meilleurs moyens de les 
employer dans les constructions; cette epoque a fait mieux que cela : elle 
a S11 168 mettre 611 (BUVFG. Qlle a su elever des ouvrages de charpente dont 
la conservation est encore parfaite, tandis que nos bois employes il ya 
vingt ou trente ans a peine sont pourris. 
Nous allons essayer de nous servir des observations purement pratiques 
des charpentiers du moyen tige sur les bois; cet apercu aura peut-etre son 
utilite. On a pretendil que beaucoup de charpentes du moyen age etaient 
faites de bois de chataignier, nous sommes oblige d'avouer que nous 
n'avons, jusqtfa prescnt, rencontre aucune piece de charpente de cette 
epoque dont le tissu ressemble a celui de cette essence. Toutes les char- 
pentes que nous avons visitees, celles des catbedrales de Chartres et de 
Paris, de Saint-George de Boscherville, de Feveche d'Auxerre, de Feglise 
de Saint-Denis, qui datent du xme siecle ' ; celles des cathedrales de Reims, 
d'Amiens, de liegliso Saint-Martin des Champs, de la chapelle Saint- 
Germer, de Fhopital de Tonnerre, et tant. d'autres qu'il serait trop long 
(Fenumereret qui datent desxlne, xivejxvfe etxvie siecles, nous ontparu etre 
de chene, et n'avoir aucune ressemblance avec le bois de chataigniei" que 
nous possedons aujourd'hui dans nos forets. Cependant il faut dire quele 
bois de chene employre alors etait d'une autre essence que celui generalc- 
ment admis dans les constructions modernes. Les caracteres particuliers 
de ces anciens bois sont ceux-ci: egalite de grosseur d'un bout a Fautm 
des pieces; peu d'aubier; tissu poreux, soyeux, li ldroit ; absence presque 
totale de nuauds, de gerqures; rigidite; egalite de couleur au coaur et a la 
surface; couches concentriques fines et egales ; legerete (ce qui tient pro- 
bablement a leur secheresse). Il est certain que l'on possedait encore au 
moyen age et jusqu'au XVIIE siecle, dans nos forets, une essence de chenes 
parfaitement droits, egauxide la base aux branches superieures, et tres- 
eleves, quoique d'un diametre assez faible. Ces chenes, qui semblaient 
1 L'ancienne charpente de la cathddrale de Chartres fut incendiäe en 1836; ccllr- 
lI-glise de Saint-Denis est ddnlolic, mais il en existe de nombreux fragments.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.