Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108359
213 
BOIS 
struction par excellence. est le bois de chene. Le sol des Gaules etait 
renomme dans Fantiquite pour l'abondance et la qualite de ses bois de 
(zhene. Les Romains tiraient de cette contree les bois qu'ils employaient 
dans la construction de leurs editices ou dans la marine; et telle etait 
l'immense etendue de ses forets, que longtemps apres euxles constructeurs 
firent usage du bois de ehene avec une incroyable profusion dans les 
constructions religieuses, civiles et militaires. Pendant les perioiles me- 
rovingienne et carlovingienne, les eglises, les monasteres, les palais, les 
maisons, les chaussees, les ponts et meme les enceintes des villes etaient 
en grande partie elcves en bois, ou du moins cette matiere entrait pour 
beaucoup dans la construction. Les premieres chroniques francaises 
mentionnent sans cesse des desastrcs terribles causes par le l'en; des villes 
tout entieres sont consumees. Ce fleau (levint tellement frequent, surtout 
pendant les expeditions normandes, que l'on dut songer a rendre les 
edifices publics et leshabitations privees plus durables, en remplacent 
le bois parla maconnerie. Les voütes furentsubstituees aux charpentes 
apparentes. Les palais et maisons eurent des murs de brique etde pierre 
au lieu de ces pans de bois si frequents du temps de tiregoire de Tours 
et longtemps encore apres lui. 
A partir du x1" siecle, le bois n'est plus guere employe dans les editlces 
publics que pour couvrir les voütes et recevoir la tuile on le plomb; (lans 
les habitations, que pour les planchers et les combles. Lorsque ces de- 
sastres causes par la negligence, le defaut d'ordre et les guerres, furent 
oublies, lorsque les villes prirent une grande importance commerciale, 
que le terrain municipal e11t acquis de la valeur par suite de l'augmen- 
tation de la population dans des enceintes fortifiees que l'on ne pouvait 
etendre, les constructions privees en bois reparurent, comme plus faciles 
a elever, et surtout perdant moins de terrain que les constructions de 
maconnerie. Et, en elTet, c'est dans les villes eommerqantes du XVÜ siecle, 
telles que Bouen, Gacn, Paris, Reims, 'l'royes, Amiens, Beauvais, que 
süälevent surtout. des maisons de bois a la place des maisons de pierre 
des x11" et X1118 siecles. 
Depuis le vine siecle, les provinces du Midi etaient en decroissance ; les 
enceintes des villes, a peine remplies, ne necessitaient pas ces eeonomies 
de l'espace; les habitants continueront a elever des maisons de pierre ou 
de brique; d'ailleurs les forets de ces contrees etaient dejä devastees 
en grande partie des Pepoque des guerres religieuses du X111" sieclc, et 1e 
climat est moins favorable a la reproduction des bois durs que le notre. 
C'est donc surtout dans les provinces situees au nord de la Loire qu'il 
faut aller chercher les constructions de bois; que cette matiere fut 
employee avec une parfaite connaissance de ses qualites precieuses. Or, 
si aujourd'hui nous possedons des ouvrages pleins d'observations savantes 
sur les bois; si nous connaissons parfaitement leur pesanteur specifique, 
leur durete, leur degre de resistance; si de nombreuses experiences 
ont ete faites sur les moyens de les conserverysur la meilleure culture
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.