Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106336
 ll  [ ASTRAGALE 1 
de la colonne porte l'astragale; mais, a partir du xne siecle, on voit sou- 
vent l'astragale tenirau chapiteau, afin d'eviter Vevidement eonsiderable 
que son degagement oblige de faire sur le fut. Tant que 
la colonne est diminuee ou galbee, cet evidernent ne se fait  1 
que dans une artie du füt- IIILIlS c uand la colonne devient  . 
 7 1  extraterre- 
un cylindre parfait, dest-ät-dire lorsque son diametre est  
93211 C111 bas en haut, a dater des premieres annees du  
X1110 siecle, l'astragale devient, sans exception, un membre  
du chapiteau. Son profil varie du x0 au xvrf sieele, comme  
forme et comme dimension. Dans les edilices de Fepoque  
     
carlovingiennc, l'astragale prend, relativement a la hauteur  
fin chapiteau et au diametre de la colonne, une plus grande A, 
llmllortanee que dans les ordres romains; le cavet s'amoin- 
(rit aux depens du tore, ou disparait completement (fig. 2  ou bien est 
äefnlllilcä par un ornement. La forme de l'astragale romain faisant partie 
u fut de la colonne est surtout conservee dans les contrees ou les monu- 
ments antiques restaient debout. A Autun, a Langres, dans la Bourgogne, 
2 
C 
17 
 
1P. 
dans la Provence, en Auvergne, l'astragale conserve habituellement ses 
membres primitifs jusqu'au xmc siecle; seulement, pendant le X115 siecle, 
118 deviennent plus fins, et le cavet, au lieu de se marier au fül, en est 
551101145 par une legere saillie (fig. 3 2). Quelquefois, a cette epoque de 
recherche dans Pexecution des profils, le tore de l'astragale, au lieu de 
Presenter en coupe un demi-cercle, est aplati (Hg. 113), ou est compose 
de fines moulures, ou taille suivant un polygone (llg. 54). A mesure 
flUfi la sculpture des chapiteaux devient plus elegante et rofouillee, que 
10s diametres des colonnes deviennent moins forts, les astragales perdent 
f A, (le la crypte de Fäglisc Saint-Läger il Soissons;  B, de la crypte de Päglisc de 
Sflfzllt-Denis en France;  C, de la nef de Fäglisc Saint-Mcnou (Bourbonnais). 
3 Cathädrale de Langrcs. 
4 Clocher vieux de la cathddrale de Chartres. 
A, salle capitulaire de Vdzelny;  B, äglise de Monträal (Bourgogne).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.