Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106328
[ ASTRAGALE ]  10  
que d'attributs. Ainsi, ä Frihourg, la Dialectique semble compter sur ses 
doigts; la llhetorique tient un paquet de fleurs; la Medecine regarde a 
"travers une bouteille; la Philosophie foule un dragon sous ses pieds, elle 
est couronnee. 
On voit, par les exemples que nous donnons ici, que, dans les grandes 
cathedrales, a la fin du X118 sieele et au commencement du X1118, les Arts 
liberaux occupaient une place importante : c'est qu'en effet, a cette 
epoqutc, lletude de la philosophie antique, des sciences et des lettres, etait 
en grand honneur, et sur nos monuments les personnifications des Arts 
liberaux se trouvaient de pair zwee les saints, les representations des 
vertus, la parabole des vierges sages et folles. Uidee de former un 
ensemble des arts, de les rendre tous sujets de laphilosophie, etait 
d'ailleurs heureuse, et expliquait parfaitement les tendances encyelopc- 
diques des esprits eleves de cette epoque.  
ASSEMBLAGE, s. m. On däsigne 
charpente. (Voy. CHARPENTE.) 
par Ce 
la räunion de pibces 
mot 
de 
ASSISE, s. f. Chaque lit de pierre, de moellon ou de brique, prend, dans 
une construction, le nom d'assise. La hauteur des assises varie dans les 
edifices du moyen age en raison de la qualite des materiaux dont pouvaient 
disposer les constructeurs. Chacun sait que les pierres calcaires se ren- 
contrent sous le sol, disposees par bancs plus ou moins epais. Les archi- 
tectes du moyen age avaient le bon esprit de modifier leur construction en 
raison de la hauteur naturelle de ces bancs. Ils evitaient ainsi ces dechets 
de pierre qui sont si onertiux, aujourcfhui que l'on pretend soumettre la 
pierre a une forme d'architecture souvent en desaccord avec la hauteur 
des bancs naturels des pierres. Les constructeurs anterieurs a Fcpoque de 
la renaissance ne connaissaient pas les sciages, qui permettent de debitei" 
un banc calcaire en un plus ou moins grand nombre d'assises. Les pierres 
etaient employees telles que les fournissaient les carrieres; aussi la hau- 
teur naturelle des assises a-t-elle une influence considerable sur la forme 
de Farchitecture des ediiices d'une meme epoque. (Voy. CONSTRUCTION.) 
ASTRAGALE, s. m. C'est la moulure qui separe le chapiteau du füt de 
la colonne. Dans les ordres romains, l'astragale fait partie du ftft, il est 
compose d'un cavct, d'un filet et d'un tore (fig. l). Cette forme est suivie 
generalement dans les edifices des premiers temps du moyen äge. Le fut 
ä cet egard les lois en vigueur. On le fait bien pour la destruction intempestive du gibier. 
Or, un bas-relief vaut, sinon pour tout le monde, au moins pour quelquegnng, une par- 
Lirix, et les lois sbxecutent d'ordinaire, quel que soit le petit nofnbpe de Ceux dont 31105 
protegent les iuteräts (voy. art. 257 du Code Napoleon, code penal). Toutes les mutilations 
des ügures si curieuses, et belles souvent, que nous avons (munies 01-465,15, sont ducs 
bien plus aux mains des enfants sortant de nos äcoles publiques ("l'an marteau des 46.110. 
lisseurs de 4793.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.