Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1108083
BEFFROI 
186 
et d'une dimension peu ordinaire; mais il l'eut dire que cet LIFC-(lollblülll 
niest pas ä Feehelle de l'architecture du chmur, et que le inuitre de l'urn- 
vre a voulu dissimuler la lourdeur de cet are par une dentelure qui lui 
donne de la legeifete : c'est 151 une exception  L'abus de la Inoulure en 
bätons rompus, dans les edilices de la derniere periode romane en Nor- 
mandie et en Angleterre, fatigue et donne un zlspeet monotone il l'ami-chi- 
Lecture de cette epoque. Cette moulure en zigzags porte mal sur le: 
ÄÜXÜÜW M4 LJI. ÜCLV C2111. 1 
ni?   m  
rvnuä "  JÄÜW 
   mwa-Tf  a   
         
    
tailloirs des chapiteaux, lorsqu'elle prend une certaine importance; elle 
ne produit un bon elfel: que lorsqu'elle est comprise entre des nerfs 
accusant la courbe de l'arc, comme dans le choeur (le la eathedrzile de 
Canterbury (fig. 3) "l, lorsque ses (lentelures ne sont pas assez saillantes 
pour rompre cette courbe. On voit encore des bätonsrompus dans l'archi- 
tecture (le la preiniere periode ogivale, eoinmeii la catliedrale de Noyon, 
dans le choeur de lieglise Saint-Geriner. Ils disparaissent completement 
lorsque le systeme de lhrchitecliire adopte fi la Iln (lu x11" siecle se deve- 
loppe, c'est-indue vers 1200. 
BEFFROI, s. 111. (lfaffi-ctiz). 011 designe par ee mot un ouvrage de char- 
pente destine 51 contenir et 21 permettre de faire mouvoir des cloches; 
prenant le contenant pour 1e contenu, on a donne le nom de beffiwzk aux 
tours renfermant les cloches de la commune. Les tours roulantes de bois 
destinces ä l'attaque des places fortes pendant le moyen äge, et jusqrfit 
l'emploi de l'artillerie 51 feu, sont aussi nommees beffrois ou bretäclzcs 
(voy. ce mot). 
BEFFROISDE CHARPENTE.  Les clochers des eglises sont toujours disposes 
pour contenir des beffrois de charpente, au milieu desquels manueuvrent 
les cloches. Ces beffrois sont poses sur une retraite ou sur des corbeaux 
menages dans la construction des tours, et s'elevent en se retrecissant 
1 Cet airc-doubluau a ülü Lldposd et rcposü avec silrdldmtioil au xmc siüclc, lorsque la 
nef (le cette äglisc fut reconstruite, ainsi que les voütes hautes du Choeur. 
1'- En parlant de l'architecture frangaise, on ne siitouncrzl pas si nous CiiOHS souvent 
lu czlllnädralc de Canterbury. Le chmur du colle cfithädrailc il (rtä ülcvd par des archi- 
tectes sortis de France. (Voy. Tlw Archäiect. Ilistor. of Canterbury Czrtlzczlml, par le rcv. 
R. NVillis. Loudon, 18115).
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.