Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107945
BASTIDE 
172 
forme en, plan d'un parallelogramme dont le grand cete faisait face a 
Yexterieur. Les portes principales de Paris sont aussi desiguees quelque-' 
fois par le mot bastide: la bastide Saint-Denisg la bastide SainL-Auteine. 
Nous nous occuperons plus particulierement de cette derniere, qui con- 
serva le nom de bastide, ou bastille par excellence. 
Des le temps du roi Jean, ou merne avant cette epeque, il existait a 
Fentree de la rue Saint-Antoine une porte llanquee de deux hautes tours; 
Charles V resolut de faire de cette porte une forte bastide. Vers 4369, ce 
prince donna ordre a Ilugues Aubriot, larevet de Paris, (Fajoutera ces 
deux tours un ouvrage considerable, compose de six autres tours reliees 
entre elles par depaisses courtines. Des lorsil paraitrait que la bastille ne 
    
vers le faubourg au nord. La bastille Saint-Antoine conserva toutefois son 
ancienne entree ; dans la partie neuve, trois autres portes furent percees 
dans les deux axes, afin de pouvoir entrer dans le fort ou en sortir par 
quatre pontsjetes sur les fosses. G'etait la un veritable fort isole, ferme 
a la gorge, commandant la campagne et la ville au loin, independant de 
l'enceinte, mais Fappuyaut. Le nom de bastille par excellence donne a ce 
poste indique clairement ce que l'on entendait par bastide au moyen fige. 
Nous donnons (fig. 3) le plan de la bastille Saint-Antoine. Lesdeux tours II, l 
dependaient de la porte primitive A. En B, s'ouvrait la porte du cote de 
PArsenaI, au sud; en F, la porte eu face de la rue SainL-Antoine, et en C, 
la porte du cote du nord, se reliant a l'enceinte de Paris (les boulevards 
question des a eschiffles et des bastides 'e'tant sur les murs de Paris, suxr les fossäs pleins 
a d'eau, par devers la porte Saint-Denys en France n (p. 176). (Voyez les Dzicserl. 
nrchdol. sur les anciennes enceintes de Paris, par Bgnnardot, 1852.) 
1 Mdnzoire de Bouquet, et Journal de Paris sous Charlm V], 11129.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.