Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107838
 161  [ BASE ] 
ves, lorsque la plinthe Silplan carre persiste, ce qui est rare. La plinthe 
devient polygonale pour mieux circonscrire les tores. Ne comprenant plus 
les raisons d'art qui avaient engage les architectes du milieu du X1112 siecle 
a faire regner la meine hauteur et le meme prolil de base sous "toutes 
les colonnes, quel que fut leur diametre, et tendant a soumettre tous les 
details architectoniques a une logique iniperieuse, les constructeurs du 
XIVÜ siecle reviennent aux bases inegales de hauteur en raison des diaine- 
tres des colonnes reunies en un seul faisceau. On peut en voir un exemple 
Z1 la cathedrale de Paris, dont les chapelles absiclales ont ete construites 
del300 E1 1325; les piles de tete de ces chapelles sontportees sur des bases 
ainsi taillees (fig. 112). Toutefois, ici, les inegalites entre les hauteurs des 
bases sont peu sensibles, et les tores sont profiles au moine niveau. L'oeil 
est ramene a une seule ligne horizontale de laquelle les piles selaneent. 
A  
 D 
12.1.) 
2213 
43 
ääa 
 
ffa 
euzz-w 
 
 
Pendant loule la duree du xlve siecle, cette methozle est suivie sans devia- 
tions sensibles. Ce n'estqulz'1 la lin de ce sieele etau commencement du xvc 
que les architectes imaginent de faire rcssauter les bases et de ne conserver 
ni les Lores ni les plinthes au meme niveau. Mais disons d'abord que les 
deux tores de la base, apres l'abandon de la scotie, setaient si bien sondes, 
c1u'on avait fini par oublier l'origine de ce profil; dcsideux moulures, 
pendant le xve sieele, on n'en formait plus qu'une seule; et comme cette 
moulure se trouvait prise dans la meme pierre que la plinthe, on ne la 
separa plus de celle-ci par une coupe vive äangle droit, coupe qui, pour 
les raisonneurs de cette epoque, indiquail. un lit qui Ifiwillljällllüis existe. 
Du profil A (fig. A3) on arriva au prolil B, etle membre C qui remplacait 
l'ancien tore, au lieu d'elle trace sur un plan circulaire, prit la forme 
11.  21
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.