Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107696
 M7  [ BASE 1 
ses griffes, mais garder les passants des aretes par la premiere assise du 
socle B, qui est tailles sur un plan octogonal; le toreinferieur C deborde 
les faces D. 
A la meme epoque, on construisait 1a nef de 1a cathedrale d'Arniens et 
une quantite innombrablc (Vedifices dont les bases des gros piliers sont 
profilees sur des plinthes et socles octogones. La gri ffe alors disparait. Voici 
un exemple de ces sortes de bases a socle octogone, tire des colonnes 
monocylindriqucs des bas cotes du chmur de Feglise Notre-Dame de 
Semur cn Anxois (Iig. 29). Pendant que l'on abattait partout, de 1230 51 
12110, les angles des plinthes et des socles des grosses piles, alin de laisser 
une circulation plus facile autour de ces piliers isoles, on maintenait 
encore les bases 51 plinthes et socles carres pour les colonnes engagees le 
10H55 des murs, pour les colonnettes des fenctres, des arcatures, et toutes 
Celles qui etaient hors de la circulation; seulement, pour les colonnes enga- 
gees, on posait, lorsqu'elles etaient triples (ce qui arrivait souvent afin de 
POPler Farc-doubleau et les deux arcs ogives (les voütcs), les bases ainsi 
que l'indique la figure 30. Il y avait a cela deux raisons: la premiere, que 
les tailloirs des chapiteaux etant souvent a cette epoque poses suivant la 
direction des arcs des voütes, les faces B des tailloirs etaient perpendicu- 
laires aux diagonales A; que des lors les bases prenaient en plan une 
position semblable a celle des chapiteaux; la seconde, que les bases ainsi 
Placees presentaient des pans coupes B ne genant pas la circulation. Dejä,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.