Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107634
A 
23 f 
"T77   fl 
   X  
      
 x VWIHW; g?   
la fwsäaisäiaulffwwwfw 
r Q  
peu posterieur a celui de Saint-Gilles (dernieresannees du xne siecle), nous 
retrouvons encore la tradition romaine, 0114 
mais seulement dans le fut de la colonne qui  7-4 
porte enB un "tore, un filet et un cavetüig. 2h).  
Quant 51 la base elle-meme, outre ses griffes,  
qui sont bien caracterisees et niont rien   
(l'antique  (voy. GRIFFE), son profil est le    
profil de la fin du x11" siecle; le bahut qui   
sureleve cette base sur la bas cote n'est   
pas couronne par le quart de rond antique   
(le Saint-Gilles, mais par un profil beaucoup  T- 
mieux approprie ä cette place, en ce quiau   
lieu de former une arete coupante, il pre-   
sente un adouci. Ces quelques exceptions   
mises de cote, la base ne devie plus de la    
forme rationnelle que lui avaient dorrnee  
les architectes francais du xne siecle; elle  
ne faitrqile la perfectionner jusquiä l'abus A  
du principe logique qui avait commande sa si  
composition.  
Un des plus beaux et derniers exemples  
de la base du xne siecle se rencontre dans  
UIIG Petite äglise de B0ÜYä08116, Yeglise de Montreal, pres d'Aval- 
1 Ce choeur est malheureusement dätruit, et 
nsi quo l'indique notrv dessin. 
bases 
restent 
Place, 
seules a": leur
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.