Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107294
 107  [ BANDEAU l 
Saint-Eulrope de Saintes, qui, sans offrir ä la pluie des asperites pou- 
Yant etre facilement detruites, ne sont pas cependant garantis par une 
assise ou un profil iformant larmier. Il n'est pas besoin dc dire que ces 
details d'architecture presentent une grande variete, soit comme profils, 
soit comme ornementation; nous ne pretendons donner dans cet article 
que leurs dispositions gcncrales. Nous ne saurions cependant passer sous 
Silence les bandeaux interieurs qui servent de soubassement au triforium 
(les eglises d'Autun, de Beaune et de Langres; leur ornementation est 
Ä   ä 
 
  
l 7Ifffifwhff?fIÄÄFÜWUI- ffffujff  
 17x, w     W 
  1;  4;;  Le 
  v-f   
 
vm 
1224251," x1  
  
ffiiiäywgi: ,,z 
11'013 empreinte des traditions romaines, pour que nous ne rcproduisions 
P118 un de ces exemples. Voici le bandeau qui pourtourne le choeur de 
Teglise de Beaune, a la hauteur du sol des galeries surmontant les bas 
Cotes (fig. 8). Le meme bandeau, a peu de differences pres, se retrouve 
51 la cathedrale LPAutun ; a Langres, les rosaces sont reniplacees par un 
enroulement evidemment copie sur des fragments antiques. 
Au X1110 sieclc, les laandeaux deviennent plus rares dans l'architecture 
que pendant la periodc romano. Dejä, a cette epoque, les architectes 
eemblaicnt exclure la ligne horizontale, et ils ne lui donnaient qu'une 
Importance relativement secondaire. Cependant l'architecte de la cathe- 
dralc d'Amiens avait cru devoir accuser Lies-vigoureusement la hauteur 
du sol du triforium dans Yinterieur de 1a nefpar un large bandeau riche- 
ment decore de feuillages tries-saillants; ce bandeau prend d'autant plus 
d'importance dans l'ordonnance architectonique de cet interieur, qu'il 
Pesse devant les faisceaux de colonnes et les coupe vers le milieu de leur 
hauteur (fig. 9). A, indique la coupe de ce bandeau avec l'appui du trifo- 
Plum. Evidemment, ici, le maitre de l'oeuvre a voulu rompre les lignes 
verticales qui dominent dans cette nef, dont 1a construction remonte a 
1230 environ (voy. ARCHITECTURE RELIGIEUSE, fig. 35). Il y avait la comme
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.