Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Arts-Chapiteau]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1106011
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1107277
 105   l BANDEAU ] 
le profil d'un bandeau interieur (fig. 3), la plus forte reculee du point 
visuel etant suivant la ligne DG, toute la hauteur BC sera perdue pour 
Fceil, la proportion de l'ordonnance architec- 
tonique placee au-dessus de B sera detruite par 3  
la perte de cet espace BC. Decorant les ban-   
deaux de sculptures, surtout a llinterieur, les  
architectes tenaient ä. presenter les ornements   
sur une surface er endiculairc a la ligne vi-  
suelle; ils ne reriiongerent pas facilement aux 3,  
plans inclinäs EF, et se contenterent de "dirni-     
nuer peu a peu les saillies EB. Tel est le profil _ 
(fig. li) des bandeaux interieurs du bras de croix   
sud de la cathedrale de Soissons, du choeur X 
de Saint-Bemi de Reims (fin du XIIIe siecle).  
A Fexterieur, on avait egalement reconnu que  
les bandeaux saillants dont le lit superieur 
etait laisse horizontal avaient Finconvenient de ne pas donner un ecoule- 
ment prompt aux eaux pluviales. Les bandeaux exterieurs tailles suivant 
le profil A (Hg. 5) retenaient la neige, faisaient rejaillir les gouttes de 
pluie projetees suivant CD jusqu'en E, se deterioraient facilement, et 
etaient une cause de ruine pour la base des 
parements FG eleves au-dessus de leur saillie, G 5  c 
ä cause de ce rejaillissement. Jusqu'au com-   
Inencement du XIIIe sieele, on decorait volon-   
tiers les bandeaux exterieurs, comme ceux    
interieurs, dlornements sculptes, particuliere-  
ment dans les provinces de la N ormandie, du  
Poitou, de la Saintonge, du Languedoc et de A_  
1'Est; on tenait ä ce que les sculptures fussent  
vues, et en meme temps preservees des degra-  
dations causees par les eaux pluviales. Ces orne-  
Inents etaient tailles sur un biseau, une doucine  
Ou un talon tres-plats et proteges par le lit ho-  
rizontal superie ur; les ornements les plus ordi- 
Ilaires etaient des dents de scie, des billettes, des damiers (voy. ces mots). 
n.  M
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.