Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101498
ARC 
dernier claveau de chacun des arcs n'est pas engage dans la pile et reste 
libre de glisser dans le cas ou la voüte ferait un mouvement par suite 
d'un tassement des points d'appui verticaux; c'est lä encore une des 
consequences de ce principe d'elasticite applique il ces grandes bätisses, 
et sans lequel leur stabilite serait compromise. La faculte de glissement 
laissee aux arcs-boutants empeche leur deformation, et il n'est pas be- 
soin de dire quiils ne peuvent conserver toute leur force d'etresillonne- 
R 
f 
{J 
E. 
E 
E 
If 
v 
wf 
{f 
ment qifautant qu'ils ne se deforment pas. En effet (fig. 53), soit ABC. 
un apcqmutanl, la pile verticale D venant 51 tasser, il faudra, si l'arc est 
engage au point A, qu'il se rompe en B, ainsi que l'indique la figure I. 
Si, au contraire, c'est le contre-fort E qui vient ä tasser, Parc älanl; en- 
gage en A, il se rompra encore suivant la figure II. On comprend donc 
combien il importe que l'arc Puisse rester libre en A pour conserver, au 
moyen de son glissement possible, la purete de sa courbure. (les precau- 
tions dans la combinaison de Yappareildes arcs-boutants n'ont pas ete 
toujours prises, et la preuve qu'elles n'etaient pas inutiles, c'est que 
leur oubli a presque toujours produit des effets fächeux. 
Lanef de la eathedrale d'Amiens, elevee vers 1230, presente une disposi- 
tion (Tarcs-boutants analogue ä celle du choeur de la cathedrale de Soissons; 
seulement les colonnes superieures sont degagees comme les colonnes in- 
ferieures, elles sont plus sveltes, et le chaperon du second arc-boutant sert
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.