Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101256
f APPLICATION ]  [10   
bois de Beauvais, de la fin du xve siecle, dont tous les remplissages de 
face sont garnis de terres cuites emaillees de diverses couleurs. 
A partir du xue siecle, les applications de pätes gaufrees se trouvent 
frequemment sur les statues et les parties delicates de l'architecture inte- 
rieure. Ces applications se composaient d'un enduit de chaux tres-mince, 
sur lequel, pendant qu'il etait encore mou, on imprimait des ornements de- 
lies et peu saillants, au moyen d'un moule de bois ou de fer. On decorait 
ainsi les vetements des statues, les fonds de retables d'autels (voy. RETABLE, 
STATUAIHE), les membres de l'architecture des jubes, des clotures; quel- 
quefois aussi la menuiserie destinee ä etre peinte et doree ; car il va sans 
dire que les gaufrures qu'on obtenait par ce procede si simple recevaient 
toujours de la dorure et de la peinture, qui leur donnaient de la consistance 
et assuraient leur duree. Nous presentons ici 
 (Hg. l)un exemple tire des applications de 
 w  pätes dorees qui couvrent les arcatures du 
  sacraire de la sainte Chapelle; cette gravure 
  est moitie de Pexecution, et peut faire voir 
   combien ces gaufrurcs sont delicates. Ce 
   n'etait pas seulement dans les interieurs que 
a"   l'on appliquait ces pates; on retrouve encore 
s    dans les portails des eghses des XIIe et X1116 sie- 
X    cles des traces de ces gaufrures sur les vete- 
N17,  ments des statues. A la catheclrale düängers, 
 sur la robe de la Vierge du portail nord de la 
Ä cathedrale de Paris, des bordures de draperies 
sont ornees de paies. Au Xvosieele, l'enduit de chaux est remplace par une 
resine, qui sestecaillee et disparait plus promptement que la chaux. Des 
restaurations faites ä cette epoque, dans la sainte Chapelle du Palais, pre- 
sentaient quelques traces visibles de gaufrures non-seulement sur les vete- 
ments des statues, mais meme sur les colonnes, sur les nus des murs : 
detaient de grandes fleurs de lis, des monogrammes du Christ, des 
etoiles ä rais ondes, etc- 
Pendant les X112, XIII" et xiv" siecles, on appliquait aussi, sur le bois, du 
Vain rendu Hexible par un sejour dans l'eau, au moyen d'une couche de 
Colle de peau on de fromage; sur cette enveloppe, qui prenait toutes les 
formes des moulures, on etendait encore un encollage gaufre par les pro- 
cedeg indiques ci-dessus; puis on dorait, on peignait, on posait des verres 
peints par-dessous, veritables fixes quion sertissait de pates ornees. 
Il existe encore, dans le bas cote sud du choeur de Peglise de West- 
minster, 51 Londres, un grand retable du X1116 siecle, execute par ces pro- 
cädäs; nous 1e citons ici parce qu'il parait appartenir a liecole franeaise 
de cette epoque, et qu'il a pu etre fabrique dans Flle-de-France (voy, le 
Dictionnaire du mobilier, article RETABLE). Le moine Theophile, dans S011 
Essai sur divers arts (chap. xvn, xv111 et xix), decrit 1_es procedes employes 
m1 X112 siecle pour appliquer les peaux de velin et les enduits sur les
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.