Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1101194
1 APPAREIL ]  31;  
de placer une clefa l'intersection de deux arcs qui viennent buter l'un 
contre l'autre a leur sommet, et Fogive n'est pas autre chose. 
La derniere expression du principe que nous avons ernis plus haut se 
rencontre dans les edifices de la fin du X1113 siecle. L'appareil des mem- 
brcs de la construction qui portent verticalement diifere essentiellement 
de l'appareil des constructions qui butent ou qui contribuent a la deco- 
ration. Ueglise Saint-Urbain de Troyes nous donne un exemple tres- 
remarquable de l'application de ce principe dans toute sa rigueur logi- 
   ffqy  
  [W  
KXYHXM, r__   a  
j  UMWI 4s XÄ  
f  g]; l  
f  l  x   
  "L;  1' l  Ü  
que. La construction de cette eglise ne se compose reellement que de 
contre-forts et devoütes. Les contre-forts sont eleves par assises basses 
posees sur leurs htsl; quant aux arcs-boutants, ce ne sont que des ätazs 
de pierre et non pomt des arcs composes de olaveaux. Les intervalles 
entre les contre-forts ne sont que des clalres-voles de pierre, comme de 
grands chäss1s poses en ramure entre ces contre-forts; les cheneaux sont 
      
  w,   
 M  W    
TU!    Hfmjjjv 1m!  I" 
gllfiil  fflllr "WN" nm, q]  
  1-    
n   ll lilh 
 49 ,i'fff'ff  1,, 
  full!"  il 
 Nia: n llll  4,0 m;  
X 12.1 "  
m!  tiyilgzfill 11H llligf 
  111 "l" 
(les dalles portant sur la tcte des contre-forts et soulagäes dans leur DOFLÜP 
par des liens de pierre formant des pignons ä jour, comme seraient des 
lions de bois sous un poitrail. Les decorations qui ornent les faces de 
ces contre-forts ne sont que des PlaÜagffS de pierre de champ poscc en 
dclit et reliäg au Corps de la COHSÜPUCÜOH, de distance en distance, par 
des assises qui font partie de cette construction. Les murs des bas cotfis 
nc sont que des cloisons percees de fenätres carrces ä IHGIICIIUX, dis- 
mntes des formel-as des voütes. Les arches (arcs ogives) des voütes des 
porches se composent de longs morceaux de pierre tries-minces, courbes, 
cL poscs bout ä bout. Il semble que Farchitecte de ce charmant ädiüce 
ail cllflrCllä, dans la disposition de l'appareil de ses constructions, 21 ccono- 
imscr, autant que faire se pouva1t,.la pierre de taille. Et cependant cette
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.