Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1105898
1 ARONDE ]  50h  
les derniers ecussons armoyes. Desormais la noblesse devait se reconnailre 
par un signe general, non plus par des signes individuels. La monarchie 
tendait ä mettre sur le meme rang, ä. couvrir du meme manteau, toute 
noblesse, qu'elle füt ancienne ou nouvelle, et la nuit du h aoüt 1789 vit 
briser par l'Assemblee constituante des eeussons qui, voiles parle pouvoir 
royal, n'etaient pour la foule que le signe de privileges injustes, non plus 
le souvenir et la marque d'immenses services rendus 21 la patrie. Ijecusson 
royal de Louis XIV avait couvert tous ceux de la noblesse franqaise; au 
jour du danger, il se trouva seul, il fut brise: cela devait. etre. 
ARONDE (QUEUE  s. f. Sorte de crampon de metal, de bois ou dc 
pierre, ayant la forme en double d'une queue d'hirondelle, et qui sert ä, 
maintenir Pecartelnent de deux pierres, a reunir des pieces de bois de 
charpente, des madriers, des planches (fig. l). 
d Cette espece de crampon a etc employe de toute 
iEÜÜ-VM  antiquite. Lorsqu'on deposa Fohelisque de 
  Louqsor pour le transporter en France, on 
     trouva sous le lit inferieur de ce bloc de granit 
  g.  une qIueue d aronde de bois qui yavait ete 1n- 
  f , crustee dans 1 origine pour prevcnir la rupture 
 d'un fil. Dans les fragments de constructions an- 
tiques dont on s'est servi ä Yäpoque gallo-romaine pour elever des enceintes 
de villes, en rencontre souvent des entailles qui indiquent l'emploi fre- 
quent de queues d'aronde de fer ou de bronze. Nous en avons trouve de 
2 
 Xx 
A Lsh-PÜIII   fi 
   
   x    f 
 M Wäff"! 
 H  m f 
  Jtw lw au 
Piamrao'""" 
bois dans des constructions romanes de la premiere epoque. Quelquefois 
aussi la bascule des chapiteaux des colonnes engagees, cantonnant des 
piles ca ryäes, des xw et X110 siecles, est maintenue posäterieurzevment p.111- une 
fausse coupe en queue d'ai'onde(fig. 2). Il en est deniäme pourles corbeaux
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.