Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1105790
l ARMOIBIES ]  1,91,  
d'arbre coupe, sans feuilles. Lorsque des feuilles sont posees sur le 
champ, on en indique le nombre et Fespece. 
Il en est de meme pour les fruits. Les noisettes dans leur enveloppe 
sont dites, en blason, coquerelles. Les fleurs se designent par le nombre 
de leurs feuilles, trefle, quarte-feuille, quinte-feuille. Toutes sortes de 
fleurs sont employees dans les armoiries; cependant on ne rencontre 
guere avant le xve siecle que les roses, le pavot, le trefle, les quartes et 
quintes-feuilles et la fleur de lis1. En designant Yespece et le nombre des 
fleurs ou fruits dans l'ecu, on doit egalement indiquer s'ils sont accom- 
pagnes de feuilles : on les dit alors feuilles; s'ils pendent a une branche, 
on les dit soutenus. Les fruits que l'on rencontre le plus souvent dans 
les anciennes armoiries sont : les pommes, les pommes de pin, les raisins, 
les glands, les coquerelles. Les quartes et (pintes-feuilles sont percees par 
le milieu d'un trou rond qui laisse Voir le champ de l'eau. La rose se dit 
boutonnee lorsque son coeur n'est pas du meme email que la fleur. Parmi 
les astres, ceux qui sont le plus anciennement employes sont le soleil, les 
etoiles et le croissant. Le soleil est toujours or. Quand il est de couleur, il 
prend le nom d'o1nbre de soleil. La position du croissant est d'etre montant, 
dest-a-dire que ses cornes sont tournees vers le chef de l'ecu. Quand ses 
cornes regardent la pointe de l'ecu, on le dit verse; tozlrne, lorsqu'elles 
regardent le flanc dextre; contourne, si elles regardent le flanc senestre. 
On dit encore des croissants en nombre, et suivant leur position, qu'ils sont 
tournes en bande, adosses, appo-intes, affrontes, mal ordonnes. L'etoilc est 
ordinairement de cinq pointes; s'il y en a davantage, il faut le speci- 
fier en blasonnant : X porte de gueules d trois eto-iles de huit raies d'or, 
2 et l. Uarc-en-ciel se peint toujours au naturel, en fasce, legerement 
cintre. 
Les elements, qui sont le feu, la terre et l'eau, se presentent sous 
diverses formes: le feu est flamme, flambeau allume, brandons, charbons 
ardents; la terre est figuree sous forme de monts, roches, terrasses," l'eau 
sous forme d'ondes, de sources, de rivieres. 
Les figures artzfcielles qui entrent dans les armoiries sont : l" les in- 
struments de ceremonies sacrees ou profanes; 2" les vetements ou usten- 
siles vulgaires; 3"les armes de guerre, de chasse; li" les batirnents, tours, 
villes, chateaux, ponts, portes, gallees, naves ou nefs (galeres et na- 
vires), etc.; 5" les instruments des arts ou des metiers. Il est necessaire, 
suivant la methode ordinaire, de designer ces differcnts objets par leurs 
noms en blasonnant, de marquer leur situation, leur nombre et les emaux 
des differents attributs qu'ils peuvent recevoir. Du Lis (fig. M3) porte 
d'azur ä une epee d'argent en pal la pointe en haut, surmontee d'une couronne 
et accostee de deux fleurs de lis de meme. 
Parmi les armes les plus ordinairement figurees dans les anciennes 
armoiries, on distingue les äpees, les badelaires (epees courtes, larges et 
Voyez le mot Psmtcnx-z.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.