Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1104536
IH ITECTUHE 
3053 
en une multitude de petits peuples et de petits souverains; l'absence (le 
toute nation generale, de tout gouvernement central... Sous quels enne- 
mis a succombe la feodalite? qui l'a combattue en France? Deux forces : 
la royaute d'une part, les communes defautre. Par la royaule sestforine 
en France un gouvernement central; par les communes s'est forme-e une 
nation generale, qui est venue se grouper autour du gouvernement cen- 
tral  n Le developpemcut du systeme feodal est donc limite entre les x0 et 
XIV" siecles. C'est alors que la feodalite eleve ses forteresses les plus impor- 
tantes, qu'elle fait. pendant ses luttes de seigneuraseigneur, Feducation 
militaire des peuples occidentaux. a Avec le XIVe siecle, ajoute l'illustre 
historien, les guerres changent de caractere. Alors commencent les guerres 
etrangeres, non plus de vassal a suzerain ou de vassal a vassal, mais de 
peuple a peuple, de gouvernement a gouvernemenLAFavenement de Phi- 
lippe de Valoisaäclatent les grandes guerres des Francais contre les Anglais, 
les pretentions des rois d'Angleterre, non sur tel ou tel tief, mais sur le 
pays et le troue de France; et elles se prolongent jusquTi Louis XI. ll ne 
s'agit plus alors de guerres feodales, mais de guerres nationales; preuve 
certaine que Pepoque feodale s'arrete a ces limites, qu'une autre societe 
a dejacommenceaiAussi le ehateau feodal ne prend-il son veritable carac- 
tere defensif que lorsqu'il est isole, que lorsqu'il est eloigne des grandes 
villes riches et populeuses, et qu'il domine la petite ville, la bourgade, ou 
le village. Alors ilprotite des dispositions du terrain avec grand soin, s'en- 
toure de precipicesde fosses ou de cours d'eau.Quand il tientala grande 
ville, il en devient la citadelle, est oblige de subordonner ses defenses a 
celles des enceintes urbaines, de se placer au point d'on il peut rester maitre 
du dedans et du dehorsPour nous faire bien comprendre en peu de mots, 
on peut dire que le veritable ehateau feodal, au point de vue de l'art de la 
fortilication, est celuiqui, ayant d'abord choisi son assiette,voit peu 51 peu 
les tiabitations se grouper autour de lui.Autre chose est le chäteau, dont la 
construction, etant posterieure a celle de la vil1e,a dü subordonner son eni- 
placement etses dispositions a la situation et aux dispositions defensives de 
la cite. AParis, le Louvre de Philippe-Auguste fut evidemment construit 
suivant ces dernieres donnees. Jusqu'au regne de ce prince,les rois habi- 
taientordinairement le palais sis dans la citcLMais lorsque la ville de Paris 
eut pris un assez grand developpement sur les deux rives, cette residence 
centrale ne pouvait convenir a un souverain, et elle devenait nulle comme 
defense.Philippe-Auguste,ei1batissantle Louvreposaitune citadelle surle 
point de 1a ville ou les attaques etaient le plus a craindre, oü son redoutable 
rivalRicliard devait se presenter; il surveillait les deux rives de la Seine 
en aval de la cite, et coinnizuidait les marais etles champs qui, de CG point, 
sü-Stendaient jusqu'aux rampes de Chaillot et jusquül Meudon. En entou- 
rantla ville de murailles, il avait le soin de laisser son nouveau chäteau, sa 
citadelle, en dehors de leur enceinte, atin de conserver toute sa liberte de  
France, par M. 
' [Iistnire de la civihlsation en 
Guizot, 2e part, i"? Lvgon.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.