Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1104316
ARCHITECTURE 
3116 
a leur avons enleve le bourg Graveillant, qui est en avant de la porte de 
a Toulouse, et 1a nous avons eu beaucoup debois de charpente, qui nous 
a a fait grand bien. m) [Ledit bourg s'etendait depuis la barbaeane de la cite 
jusqu'a l'angle de ladite place] a Le meme jour, les ennemis nous enle- 
a verent un moulin, a cause de la multitude de gens qu'ils avaient 1; 
a ensuite Olivier de Termes, Bernard Hugon de Serre-Longue, Geraud 
a d'Aniort, et ceux qui etaient avec eux se camperent entre l'angle de la 
a ville et Feaug, et, le jour meme, a l'aide des fosses qui se trouvaient 
((121 et en rompant les chemins qui etaient entre eux et nous, ils s'enfer- 
a merent pour que nous ne pussions aller a eux. 
a D'un autre cote, entrele pont et la barbacane du chateau, se logbrent 
a Pierre de Fenouillet et Renaud du Puy, Guillaume Fort, Pierre de 
((121 Touret, et beaucoup dlautres de Garcassonne. Aux deux endroits, ils- 
a avaient tant darbaletriers, que personne ne pouvait sertir de la ville. 
a Ensuite ils dresserent un mangonneau contre notre barbacane; et 
a nous, nous dressames aussitot dans la barbacane une pierriere turqueff, 
a tres-bonne, qui laneait des projectiles vers ledit mangonneau et autour" 
a de lui; de sorte que, quand ils voulaient tirer contre nous, et qu'ils 
a voyaient mouvoir laperche de notre pierriere, ils senfuyaient et aban- 
a donnaient entierement leur mangonneau; et 1a ils tirent des fosses et 
a des palis. Nous aussi, chaque fois que nous faisions jouer la pierriere, 
a nous nous retirions de celieu, parce que nous ne pouvions aller a eux, 
cc a cause des fosses, des carreaux et des puits qui se trouvaient 1a. 
(fEnsuite, Madame, ils commenceront une mine contre la barbacane 
a de la porte Narbonnaisel; et nous aussitot, ayant entendu leur travail 
a souterrain, nous contre-minames et nous limes dans Finterieur de la 
a barbaeane un grand et fort mur de pierres seelies, de maniere que nous 
a gardiens bien la moitie de la harbacane , etalors ils mirent le feu au trou 
a qu'ils faisaient; de sorte que, les bois s'etant brüles, une portion ante- 
u rieure de la harbacane süäcroula. 
a Ils commencerent a miner contre une autre tourelle des lices 5; nous 
a contre-minarnes, et nous parvinrnes a nous emparer du trou de mine 
a qu'ils avaient fait. Ils commeneerent ensuite une mine entre nous et un 
1 Ckätait le nzozelin du roi probablement, situe entre la harbacane du cliüteau et 
FAude. 
2 A l'ouest (voy. fig. 9). 
3 a Posteä dressarunt mangonellum quemdam ante nostmm barbacannm, et 1105 00mm 
a illum, statim dressavimus quamdam petrariam turquesiam valde honam, iÜffÜfn-v i) 
4 A l'est (voy. fig. 9). 
5 A11 sud (voy. Hg. 9). On appelait Zices une muraille extärieure ou une palissade 
de bois que l'on etablissait en dehors des murailles, et qui formait une sorte de chemin 
couvert: presque toujours un fosse peu profond protegeaiit les liees, et quelquefois 1m 
second fosse se trouvait entre elles et les murs. Par extension, on donna le 11mn de lice-s 
illlX espaces compris entre les palissades et les murs de la place, et aux enceintes exte- 
rieures mämes, lorsqu'elles furent plus tard construites en magorllwrie et llanquees de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.