Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1104304
 3115  [ ARCHITECTURE 1 
De tout temps la mine avait etc en usage pour detruire des pans de 
murailles et faire breche. Les mineurs, autant que le terrain le permet- 
tait toutefois, faisaient une tranchee en arriere du fosse, passaient au- 
dessous, arrivaient aux fondations, les sapaient et les etanconxiaient au 
moyen de pieces de bois; puis ils mettaient le feu aux etaneons, et la mu- 
raille tombait. Uassiegeant, pour se garantir contre ce travail souterrain, 
etablissait ordinairement sur le revers du fosse des palissades ou une mu- 
raille continue, veritable chemin couvert qui protegeait les approches et 
obligeait Passaillant a commencer son trou de mine assez loin des fosses ; 
puis comme derniere ressource, il contre-minait et cherchait 51 rencontrer 
la galerie de Fassaillant; il le repoussait, Petoulfait en jetant dansles gale- 
ries dcs fascines eullammees, et detruisait ses ouvragesnll existe un cu- 
rieux rapport du senechzil de Carcassonne, Guillaume des Ormes, adresse 
a la reine Blanche, regente de France pendant l'absence de saint Louis, 
sur la levce du siege mis devant cette place par Trincavel en 12110 1. A 
cette epoque, la cite de Carcassonne ifetait pas munie comme nous la 
voyons aujourd'hui "l, elle ne se composait guere que de l'enceinte visi- 
gothe, reparee au X116 siecle, avec une premiere enceinte ou lices, qui 
ne devait pas avoir une grande valeur (voy. fig. 9), et quelques ouvrages 
avances (barbacanes). Le bulletin detaille des operations de l'attaque et 
de la defense de cette place, donne par le senechal Guillaume des Ormes, 
est en latin; voici la traduction : 
a A excellente et illustre dame Blanche, par la gräce de Dieu reine des 
a Francais, Guillaume des 0rmcs,seneehal de Carcassonne, son humble, 
a devoue et iidele serviteur, salut. 
a Madame, que Votre Excellence apprenne par les presentes que la ville 
e de Carcassonne aete assiegee par le soi-disant vicomte et ses complices, 
a 1e lundi 17 septembre l2h0. Et aussitot, nous qui etions dans la place, 
son interessant memoire sur l'artillerie des anciens (Geneve, 18110), cette fronde en 
augmentait tellement la portee, qu'elle faisait plus que la doubler; äest-Ei-dire que si la 
fleche eüt aie terminee en cuilleron, comme cela avait lieu dans certaines machines (le 
jet en usage dans Pantiquite, le projectile, toutes choses cigales d'ailleurs, eüt site lance 
moins loin qu'avec la fronde. (Voyez l'article ENGIN.) 
(c Les experiences que nous avons faites en petit nous ont donne les memes resultats. n 
Une machine de ce genre fut exeeutee en grand en 1850, dkxpres les ordres du prd- 
sident LlC la republique, et cssayee il Vincennes. La fleelic avait 10'230, le contre-poids 
fut porte a 11500 kilogin, et apres quelques tätonnemeuts on langa un boulet de 211 51 1a 
distance de 175 nletres, une bombe de 0m,22 remplie de terre al M5 metres, et dg,- 
lmmbcs de 0m_27'et  remplies de terre il 120 metres. (Voyez le rapport adresse au 
ministre de la guerre par le capitaine Fave, t. Il, p. 38 et suiv.) 
1 VOL Biblioth. de ("Ecole des chartes, t. Il, 20v serie, p. 363, rapport publie par 
M, Douüt dQAi-cq, Ce texte est reproduit dans les Etufles sur l'artillerie, par le prince 
LOHiS-Napoleon Bonapartc, ouvrage dejä cite plus haut, etauquel nous empruntons la 
traduction tiilele que nous donnons ici. 
2 Saint: Louis et Philippe le Hardi executerent d'immenses travaux de fortilication 
ä Carcassonne, sur lesquels nous aurons ä. revenir. 
I.  M;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.