Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1104283
 3113  [ ARCHITECTURE ] 
a nez la gate (disent les barons (au comte de Mentfort), des coups vous la 
i: garantirez. Par Dieu, dit le comte, c'est ce que nous verrons tout 51 
e l'heure. Et quand la gate tourne, elle continue ses petits pas saccades. 
u Le trebuchet vise, prepare son jet et lui donne un tel coup ä la seconde 
n fois, que le fer et l'acier, les solives et chevilles sont tranches et brises. v 
Et plus loin ; a Le comte de Montfort a rassemble ses chevaliers les plus 
a vaillants pendant le siege et les mieux eprouves ; il a fait (a sa gate) de 
a bonnes defenses munies de ferrures sur la face, et il a mis dedans ses 
a compagnies de chevaliers, bien couverts de leurs armures et les heaumes 
a laces. Ainsi on pousse la gate vigoureusement et vite ; mais ceux de la 
a ville sont bien experimentes : ils ont tendu et ajuste leurs trebuchets, et 
a ont place dans les frondes de beaux morceaux de roche tailles, qui, les 
a cordeslachees, volent impetueux, et frappent la gate surle devant et les 
a ilancs sibien, auxportes, aux planchers, aux arcs entailles (dans le bois), 
u que les eclats volent detous cotes, et que de ceux qui la poussent beau- 
a coup sont renverses. Et par toute la ville il seleve un cri zPar Dieu! dame 
a fausse gaie, _jz1maz's ne prendrez rats  n 
Guillaume Guiart, a propos du siege de Boves par Philippe-Auguste, 
parle ainsi des chats : 
Devant Boves fit Fost de France, 
Qui contre les Flamans contance, 
Li nlineur pas ne sommeillent, 
Un chat bon et fort appareillent, 
Tant eurent dessous et tant cavent, 
Qu'une grant part du mur dcstrnvent.... 
Et en l'an 1205 : 
Un chat l'ont sur le pont atraire, 
Dont piega mention feisnnes, 
Qui üt de la roche meisme, 
Li mineur desous se lancent, 
Le fort mur ä miner commencent, 
Et font le chat si aombrcr, 
Que riens ne les peut encombrer. 
Aün de protägazfr les travailleur? qui font une chaussäe pour traverser 
un bras du N11, samt LOUIS c fist fa1re deux betfrois, que l'on appelle Chas 
1 Hist. de la croisade contre les lzärätiques albigeois, ecrite en vers provengaux, publ, 
par M. C. Fauriel. Col]. de docum. ined. sur Fhist. de France, 1'" serie, et le manuscr. 
de la Biblioth. nation. (fonds la Valliere, no 91).  Ce manuscrit est d'un auteur contem- 
porain, tämoin Oculaire de la plupart des faits qu'il raconte; l'exactitude des details donne 
il cet Ouvrage un grand interet. Nous signalons ä l'attention de nos lecteurs la description 
de la 941e, et de sa marche par petits sauts a entre! mur ol castel ela venc de sautetz n, 
qui peint avec vf-nergie le trajet de ces lourdes cliarpentes roulantes shvangant par 
soubresauts. Pour insister sur ces details, il faut avoir vu.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.