Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1104195
ARCHITECTURE 
33h 
pour quiil faille un escalier volant ou une echclle pour y accecler 1. La po- 
terne se trouve defendue, suivant l'usage, par une palissade ou barriere, 
chaque porto ou poterno etanl: munie de ces sortes d'ouvrages. 
Gonformfiment a la tradition du camp fixe romain, l'enceinte des villes 
{du moyen äge renfermait un chatoau ou au moins un reduit qui com- 
imandait les murailles; le chäteau lui-memc contenait une defenseisoläe 
plus forte que toutes les autres, qui prit le nom de donjon (voy. ce mot). 
Souvent les villes du moyenäge etaientprotegees par plusieurs enceintes, 
ou bien il y avait la cite, qui, siluee sur le point culminant, etait en- 
touree de fortes murailles, et, autour, des faubourgs clefendus par des 
tours et courtincs ou de simples ouvrages de terre et (le bois avec fosses. 
Lorsque les Romains fondaient une ville, ils avaient le soin, autant que 
faire se pouvait, de choisir un terrain incline le long d'un ileuve ou d'une 
riviere. Quand l'inclinaison du terrain se terminait par un escarpernent 
du cote oppose au cours (Peau, la situation remplissait toutes les condi- 
tions desirables; et pour nous faire mieux comprendre par une figure, 
voici (fig. 7) 1e plan cavalier d'une assiette de ville romaine conformeä ces 
donnees. A etait la ville avec ses murs bordes d'un cote par la riviore; 
souvent un pont, defendu par des ouvrages avances, communiquait a la 
rive opposee. En B otait l'escarpement qui rendait Pacces de la ville dif_ 
licile sur le point ou une armee ennemie devait tenter de ViHVC-QÜP ; D, le 
ohateau dominant tout le systeme de defense, et le refuge de la garnison 
1         g g 
cette Paterne exlste encore placce amen u. cote d'une tour ct plotLgne par 
(voy. Pou-nus). 
EÜÜ 
flanc
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.