Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103959
[ ARCHITECTURE 1  310   
des chartreux. A est la galerie du eloitre ; B, un premier couloir qui isole 
le religieux du bruit ou du mouvement du eloitre; K, un petit portique 
qui permet au prieur de voir Finterieur du jardin, et (Fapprovisionner le 
chartreux de bois ou (Yautres objets neccssaires deposes en L, sans (lntrer 
dans la cellule ; C, une prcmiere salle cbauffee; D,la cellule avec son lit 
et trois meubles : un banc, une table et une bibliüthüqlltä; F, le prome- 
noir couvert, avec des latrines a Fextremite; E, l'oratoire; H, le jardin; 
I, le tour dans lequel on depose la nourriture : ce_tour est construit de 
maniere que le religieux ne peut voir ce qui se passe dans la galerie du 
cloitre. Un petit escalier construit dans le couloir B donnait acces dans 
les combles, soit pour la surveillance, soit pour les reparations noces- 
saires. Ces dispositions se retrouvent a peu pres les memes dans tous les 
couvents de chartreux repandus sur le sol de l'Europe occidentale. 
Nous ne finirons pas cet article sans transcrire le singulier programme 
de l'abbaye de Theleme,donne par Rabelais, parodiant au XYle siccle ces 
grandes fondations du moyen äge. Cette boulfonnerie, au fond de laquelle 
on trouve un cote serieux, comme dans tout ce qu'a laisse cet inimitable 
ecrivaiu, devoile la tendance des esprits a cette epoque, eu fait d'archi- 
tecture, et combien on respectait peu ces institutions qui avaient rendu 
tant de services. Ce programme rentre d'ailleurs dans notre sujet en ce 
qu'il presente un singulier melange de traditions monastiques, et de dis- 
positions empruntees aux chateaux eleves pendant lespremiers temps de 
la renaissance. Apres une conversation burlesque entre frere Jean etGar- 
gantuzi, celuieci se deeide a fonder une abbaye d'hommes et de femmes, 
de laquelle on pourra sortir quand bon semblera. Donc : u Pour le basti- 
a mentct assortiment de l'abbaye, Gargantua feistlivrer de content vingt 
u et sept cent mille huyt cent trente et ung moutons a la grand laine, et, 
a par chascun an, jusques a ce que le tout feust parfaict, assigna, sur la 
a reeepte de la Dive, seze cent soixante et neuf mille escuz au soleil et 
a aultant a 1' estoille poussiniere. Pour la fondation et entretenement 
a d'icelle, donna Z1 perpetuite vingt et troys cent soixante neuf mille cinq 
u cent quatorze nobles a la rose de rente foneiere, indemnez, amortyz, 
a et solvables par chascun _an a la porte de l'abbaye. Et de ce leur passa 
a belles lettres. Le bastiment l'eut en figure exagone. en telle facon que 
a 51 chascun angteestoit bastie une grosse tour ronde, il la capaeitä de 
u soixante pas en diametre. Et estoient toutes pareilles en grOSSCUP 0h 
a portraict. La riviere de la Loyre decoulloit sus l'aspect de Septentrion. Au 
a pied d'icelle estoit une des tours assise, nommee Artice; et, tirantvers 
a l'orient estoit une autre nommee Calaer. L'autre ensuivant Anatole ; 
a l'autre apres Mesembrine  l'autre apres Hesperie; la derniere, Cryere, 
q Entre chascune tour estoit espace de trois cent douze pas. Le tout basty 
a a six estages, comprenent les caves soubz terre pour ung. Le second 
u estoit voulte a la forme d'une anse de panier. Le Peste BStOÜ Gmbrunche 
fi de guy de Flandres a forme de culz de lampes. Le dessus couvert d'ar- 
u doise fine, avec Yendoussure de plomb a figures de petitz manequins et
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.