Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103947
  309  [ ARCHITECTURE j 
la porte du monastcrc, donnant entree dans une cour,autour de laquelle 
sont disposes. en P quelques chambres pour les hotes, un fournil en T; 
en N, des etablcs avec chambres de bouviers; en Q, des granges pour les 
grains et le foin. C'est une petite cour relevee, avec fontaine, rescrveeau 
prieur; G, le logis du prieur. B est le chmur des freres et Ale sanctuaire, 
L, la sacristie ;M, des chapelles; K, lachapelle de Ponlgibaurl; E, la salle 
capitulaire; S, un petit cloitre interieur ; X, lerelectoire, eLV, la cuisine 
avec ses dcpcndances; a, la cellule du sous-supcrieur avec sou petit jar- 
din b. De la prcmiere cour, on ne communique au grand cloitre que par 
lc passage l", assez large pour permettre le charroi du bois neccssziire aux 
chartreux. D est le grand preau entoure par les galeries du cloitrc, doni 
naut entree dans les cellules I, formant chacune un petit logis separe, 
avec jardin particulier; R, des tours de guet; Z, la prison ; y, le cime_ 
licre. H est une tour servant de colombier. 
28    A  
1  l 
  
F)" ! K 
 l.  I 
5 _llliiil r. 
I z Ü 
la  r D c 4; 
wq-II  
A I  
Les chartreux ne se reunissaient au refectoire que certains jours (le 
l'annee'; habituellement ils ne sortaient point de leurs cellules, un frere 
leur apportait leur maigre pitance ä travers un tour. Le plan (fig. '28) d'une 
des cellules indique clairement quelles etaient les habitudes claustrales 
Mubillon, Ann. 
BenerL, t. V1, P-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.