Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
[Abaque-Aronde]
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1100478
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1103844
 299  [ ARCHITECTURE ] 
bäti, en 1256, au moyen d'une amende de dix mille livres que 1e sire En- 
guerrand de Goucy, troisieme du nom, avziit cite condamne ä payer pour 
avoir faitpendre trois jeunes Flamands qui avaient etc pris chassant dans 
ses forets 1. Les Jacobins, resserres 1e long de ces murailles de ville, {ini- 
rent par obtenir le Parloir aux bourgeois, que 1e roi (lharlesV leur donna 
en 1365, apres avoir acquis le cens et la rente de cette propriete munici- 
pale. Depuis, les hätiments du couvent furent reconstruits en partie; mais 
Fegtise A et le refectoire B dataicnt de 1a construction primitive. Lüäcole 
de Saint-Thomas D etait une jolie salle de la renaissance, que nous avons 
vu demolir il y a peu de temps.  Uegtise des Jacobins d'A gen, bätie vers 
le milieu du XIIle siecle, est 51 deux nefs, ainsi que celle des Jacobins de 
211 61s.  
 f-"ff " f   
 sa '24   
 agi.) 4a 
f, I f A J 
1   A 
  TxoxämmÜÄÜ" 
f? a V  
 W     
   x4;   ü 
    
 L 
V 
 LI 
Toulouse, elevee dans la seconde moitie du X1110 sieele. Nous donnons iei 
(fig, Qli bis) le plein de ce bel etablissement. Originairement Yeghse etait 
completement depourvue de chapelles, celles des nefs comme celles du 
rond-point ne furent elevees que pendant les xlve et Xve siecles. ljenträe 
des iideles est au sud, sur le flanc de la nef de droite; älextremite ante- 
rieure de la nef de gauche A etaient les stalles des religieux. Sur la paroi 
de la nef de droite adossec au petit eloitre C, on remarque la ehan-e, de- 
truite aujourd'hui, mais dont les traces sont visibles, et qlll se trouve 
indiquee sur un Yieux plan depose au Capitole de Toulouse. Uentree des 
Iideles etait precedee d'une cour ou narthex ouvert : e etait par cette cour 
que l'on penetrait egalement dans le monastere, en passant par le petit 
J. Dubreul, Thädtre des antiguitäs de Paris, p. 380.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.